Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 mai 2016

Les perles d'Helen 1

J’aime beaucoup le sens de l’humour de la nounou de Bébé Samourai.

Par exemple à 6 heures ce matin :

  • Elle : Madame la pelouse du parc est toute mouillée, les chiens ont du pisser partout.
  • Moi : M’enfin Helen…
  • Elle : Ah c’est la rosée alors ?
  • Moi : …

Donc en plus de me mettre de bonne humeur de bon matin, des fois elle me fait carrément rigoler.

Ce jour-là je suis dans la piscine et Bébé Samourai se balade à poil sur le bord (le deck) de la piscine.

  • Elle : « Baby va faire pipi sur la pelouse. » Puis à moi : « Je lui apprends à faire pipi sur la pelouse, au lieu du deck de la piscine. Il ne sait d’ailleurs pas bien faire la différence entre pipi et caca. » A Baby : « Dis, toi, puisque tu pousses, essaye donc de bien viser les lames de parquet pour que ça aille pas se coller entre deux lattes ! »
  • Moi : Ça fera bien quand mes parents viendront et que mon fils ira chier sur la pelouse !!
  • Elle : T’inquiète, y aura qu’à leur dire que la gare est trop loin…

(Si t’as pas compris la 'blague', les environs de gare et d’autoroute et les plages, en tout cas à Mumbai, sont en général inde,toilettesbondés de joyeux défécateurs de bon matin.)

C’est pas moi qui l’ai dit !!J’ai d’ailleurs voulu débattre de ce sujet, un jour qu’elle mentionnait tous ces « dégueulasses » qui défèquent dans la rue et que je les défendais – quand même plus de la moitié de de la population n’a pas accès aux toilettes (source). Et bah d’après elle, fille des bidonvilles, c’est leur choix. C’est eux qui veulent pas aller aux toilettes, ils préfèrent chier en compagnie.

Et pour finir, elle me fait tellement tripper quand elle sort à Bébé Samourai : « Babu, today we are going to eat zépinards okay ? » Rien de tel qu’une nounou indienne qui a passé 17 ans à l’Ile Maurice pour mettre un peu de soleil !

lundi, 16 mai 2016

Parisiens

Souvenirs de mon séjour à Paris de janvier 2016...

IMG_4207.JPG

Une vue qui donne un peu de baume au coeur lors d'une longue attente à l'hôpital!

IMG_4484.JPG

Au Parc Monceau

08:00 Publié dans N'imp | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris, parisiens, amour |  Facebook | |

lundi, 09 mai 2016

Un Samouraï à une soirée de l’Ambassadeur

Intéressantes ces soirées chez l’Ambassadeur suisse, en l’honneur de la visite d’un gros bonnet d’une grosse boîte. Une expérience à faire, pas forcément à renouveler (surtout quand on s’est brillamment illustré comme moi ce soir-là)…

D’abord parce qu’une bonne moitié de l’assistance bosse pour la boîte en question, qui ne t’intéresse que moyennement vu que tu n’as pas de projet à court terme de te reconvertir dans l’agriculture.

Ensuite parce que si tu te disais « tiens chouette je vais me faire des copains suisses » tu t’es fourrée le doigt dans l’œil : il y a exactement six pelés suisses dans toute l’assistance... Et puis c’est pas les plus sympas tu vois, ils ont cette petite arrogance de ce qui ont « vécu » l’Inde, tandis que toi, pauvre gourde… C’est comme ça que l’un d’eux m’a demandé depuis combien de temps j’étais ici. Spontanément j’ai répondu 2 mois. Bah t’aurais vu le regard complice que les pelés se sont échangés… J’ai préféré ne pas relever. Enfin si un peu. Mais ce n’est pas tellement un regard d’admiration qui me fut adressée quand je rectifiais la durée de mon séjour en Inde, mais plutôt le genre de regard qu’on balance aux timbrés !

Et puis surtout il faut faire bien attention à ce que tu dis. Pas comme moi quoi. Par exemple, quand son ‘Excellence’ est venu me serrer la main, je n’étais pas encore bien au fait du protocole :

  • Lui : Hello
  • Moi : Hello
  • Lui : Et vous êtes ?
  • Moi : Emilie
  • Lui : D’où
  • Moi (il commence à être un peu indiscret celui-là !) : De France
  • Lui : Non, je veux dire quelle entreprise ?
  • Moi : Oooops

D’ailleurs la réponse à cette question – réponse que j’affectionne particulièrement parce qu’elle me fait hurler de rire intérieurement à chaque fois – à savoir « je vends des tire-laits » n’est pas du plus bel effet chez Monsieur l’Ambassadeur. En plus comme ils comprennent pas je dois faire pouêt-pouêt avec mes nénés pour expliquer. Tu vois le genre ! Donc finalement je me suis positionnée comme General Manager dans le matériel médical high-tech.

Sinon on peut éviter de placer les commentaires suivants :

« Ah bah si le chef du département légal venait en Inde, il aurait pas droit à une réception comme ça ! »

Ou d’imiter l’accent suisse allemand à voix haute (ça donne à peu près ça : « rrrrrggrrrrrrgrrrr »).

Ou « Ah vous travaillez pour Truc ! Je connais bien, c’est le concurrent de Muche ! ».

Ou « Si on se fait pincer l’Ambassadeur viendra nous sauver ! » (pas top quand l’Ambassadeur en question est juste derrière vous)

 inde,ambassade de suisse,cocktails de l'ambassadeurQuand on arrive à balancer toutes ces âneries à jeun, il est également recommandé d’éviter de se jeter sur les verres de vin (indien) qui passent et repassent. Pareil pour le gâteau au chocolat – c’est moins grave de passer pour une morphale que pour une pochtronne (et le risque de se discréditer complètement est moins grand), mais ça fait quand même pas très classe… (J’ai essayé de la jouer discrète mais il était trop bon !)

J’étais en pleine forme de Samouraï moi ce soir-là ! Débordante de connerie !!