Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 26 octobre 2007

Nishtha

 Il fut une période où je me plaignais que quoi qu’il fasse, un étranger ne sera jamais considéré comme un Indien. Pas de programme d’intégration ici (ces programmes valent ce qu’ils valent, la démarche est quand même intéressante). Qu’on adopte le sari, qu’on parle le marathi couramment, on ne fera jamais illusion, les gens continueront de pincer leur voisin sur notre passage, pour être sûrs qu’ils ne loupent pas le phénomène.

J’en étais donc là quand j’ai fait la connaissance de Nishtha (Juliette) Pierre-Marie. Et bien j’ai été bluffée. Plus indienne tu meurs. Faut dire qu’à 80 ans et des heures passées au soleil, la peau est moins blanche (ou rose c'est selon).

Arrivée en Inde à 40 ans, elle a commencé par enseigner le français à l’université. Rapidement elle a abandonné la nationalité française pour devenir Indienne. Sur ce, elle est partie vivre 17 ans dans un bidonville et 15 ans dans un village – le doc attaché donne un aperçu de sa vie dans l’ashram de Kamshet qu’elle a fondé pour aider les gens du village. Elle souhaite vivement que d’autres initiatives comme le centre de Karishta.docmshet (pour laquelle elle a reçu le titre de Chevalier de l’Ordre National du Mérite du Président Chirac) soient reproduites. Aujourd’hui elle habite à Pune, où elle œuvre pour les droits de la femme, tout en écrivant (elle a déjà édité trois livres et cherche à en publier d’autres).

Une rencontre qui en bouche un coin…

Nishtha.pdf

0ce91ccdfca42f3626a70532630bbf17.jpg

samedi, 06 octobre 2007

Une salade en sale compagnie...

Aujoud’hui, j’ai mangé de la salade. En Inde, ça vaut le coup de le noter, ça arrive pas tous les jours… Je pense que ce sera la seule chose importante de retenir de mon déjeuner. Pasque à part ça, il y avait un Prix Goncourt à notre table (je ne citerai pas son nom, pas besoin de faire de la publicité non méritée). Si je demandais à ce prix pourquoi il n’y a presque rien dessus sur Google (à part ses livres bradés), il répondrait : « je pense que nous sommes entourés de gens médiocres » (la fin de la citation, en direct live ce midi : « et nous devons nous tenir la main pour passer au-dessus d’eux » – je vous rassure le Prix ne s’adressait pas à moi…). Qu’il me méprise passe encore, mais il aurait quand même pu porter un peu d’attention à Mista, ce petit bout de femme de 80 ballets, tout ratatiné, qui a quitté la France pour l’Inde à 20 ans et qui est devenue indienne… Surtout pour quelqu’un qui compte écrire un livre sur l’Inde. Mais non, le Prix n’a même pas écouté la fin de la réponse à la question qu’il avait posée… Alors si gagner le Prix ça vous donne une tête pareille, un ego aussi démesuré, et des allures de drogué (incapable de regarder dans les yeux quand il vous parle ou qui semble recevoir une insufflation divine chaque fois qu’il ouvre la bouche), mieux vaut aller planter des salades…

PS: En plus, pour quelqu'un de si hautement supérieur, le Prix en question ne pète pas un mot d'anglais. Sans commentaire...

15:55 Publié dans N'imp | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |

mardi, 02 octobre 2007

Au zoo indien

Des animaux pas complètement à leur place... C'est à croire qu'ils n'ont rien compris d'ailleurs... Voyez vous-mêmes en images:

  • D'abord, le tigre. Il est blanc au lieu d'être marron(/orange). Un peu comme Marie-Aymée, que des Indiens ont d'ailleurs confondue avec une attraction...

51892512f3d2db246127b28a37da259d.jpg b0b7a0dfd9c30867f67d0c6aac38bdc1.jpg 

  • Ensuite, le léopard. Au lieu d'être avec des copains comme des sardines dans une conserve, il est tout seul. 
  • Et puis le python. Alors que les Indiens fuient le soleil comme la peste, il se dore tranquillement la pilule...

60bdd7ba437f3c5e3f06ca7dd77f9764.jpg f85afe38cf042dce7a10278ba6ac9657.jpg

  • Enfin et surtout, les singes. Dans un pays où il est banni pour un couple de se tenir la main, regardez-les donc! Et paf un ptit pou, et paf un ptit coup. Ah bah c'est du propre...
a396beb3cf9c21fb669aa622c211448d.jpg 9f80faa998dac8f8f34328203196e1a6.jpg 93c16a8779306e3af361c6450db60a2d.jpg 0e258677098a14568eaaf9b432f90c4b.jpg
 A bonne entendeur, salut...
d96570bc6f200787b3d153675884c3b4.jpg