Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 14 septembre 2008

Blague (indienne) du jour: le parachutiste

Un mec va faire du parachute pour la première fois. Après avoir écouté l’instructeur pendant ce qui lui semble des jours, il est prêt. Fin excité, il saute de l’avion. Après un moment, il tire sur la poignée d’ouverture. Rien. Il essaie encore. Toujours rien. Il commence à paniquer, mais se souvient qu’il a un parachute de secours. Il tire sur la poignée d’ouverture. Rien… Il commence à tirer frénétiquement sur la poignée, mais dans le vent.

Tout à coup, il regarde en bas, et il n’en croit pas ses yeux : un autre type est dans les airs avec lui, mais dans le sens inverse : il chute quand le gars monte !!

Au moment où ils se croisent, le parachutiste – là il en est au stade de flippe complète – crie : « Hey, tu t’y connais en parachutisme ? «  Et l’autre gars de réponde : « Non ! Tu t’y connais en gazinières ? »

11:07 Publié dans N'imp | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blague, inde |  Facebook | |

jeudi, 21 août 2008

La blague (indienne) du jour: Be white

Qui a dit que les Indiens n’avaient pas d’humour?

Qui ne reçoit pas quotidiennement des blagues sur le téléphone et par mail ? Tu te fais un ami indien et tac il t’inonde de ces « spams » et s’énervent si je n’en renvoie pas… Ils dépensent d’ailleurs une thune folle en textos.

Alors je vais spamer mon propre blog, avec une blagounette de temps en temps…

J’attaque fort avec Be White de asianjokes.com/india

 

Alors c’est l’histoire de 2 Pakistanais qui voient une pub qui dit “devenez blanc pour 10$ ». Ils veulent tous les 2 devenir blancs, parce qu’ils croient qu’ils ne seront plus victimes du racisme.

Comme un seul à de l’argent, il décide d’essayer et si ça marche, il prêtera les 10$ à son pote.

Il rentre dans le magasin pendant que l’autre attend dehors. Après une heure et quelque, le type sort, blanc comme neige, très beau.

Alors l’autre lui dit « wouaouh, ça a vraiment marché ! tu peux me prêter les 10$ pour que je devienne blanc aussi ? »

Et son ami se tourne : « dégage sale Paki » et s’en va.