Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 19 mars 2020

Le coronavirus vu par une Française en Inde - 19 mars 2020

19 mars

  • Nombre de cas en France : 10 995 (372 morts)
  • Nombre de cas en Inde : 198 (4 morts)

Ce matin je me suis réveillée avec cette impression étrange d’émerger d’un cauchemar. Je visionnais des rues vides et un sentiment oppressant m’envahissait. J’ai aussi rêvé de pénis découpés en rondelles. Tu crois que je perds les boules ?

Une collègue de Mumbai a des symptômes du Coronavirus. Sa famille aussi. Ils sont d’ailleurs allés à l’hôpital ce week-end – sachant que la plupart des Indiens feront tout ce qu’ils peuvent pour éviter d’y aller, craignant de revenir avec plus de merdes qu'ils n'en avaient au départ – et ils ont été renvoyés chez eux, en quarantaine. Pas de test. Pourtant ils revenaient de voyage, et ces cas sont testés en priorité. Du coup, ils testent qui ?? La rumeur dit que l’Inde a la capacité de faire 5 000 tests par jour et n’en fait que 60… Tremblez pauvres mortels… Cette fille prend un train bondé deux fois par jour, va au bureau et a une vie sociale active. Mais ne paniquons pas, le Gouvernement semble resté convaincu que la maladie ne se transmet pas localement et de fait on ne mentionne que les cas d'Indiens voyageurs infestés.

De fait, soyons réalistes. On ne peut ni confiner (comme en Europe) ni tester (comme en Corée du Sud) 1,3 milliard d’indisciplinés (l'Indien n'est pas le Chinois ; d'ailleurs, comparer Indiens et Chinois c'est un peu comme comparer myrtilles et petits pois : y en a beaucoup dans un pot mais ils n'ont ni la même couleur ni le même goût). Que les plus forts survivent, et moins on comptera moins on paniquera.

En attendant, ma nounou s’est prise de passion pour le savon et passe sa journée à demander à mon fils de se laver les mains. Je ne peux que l’encourager. Mais qu’elle aille ensuite passer sa journée dans le métro et des sites comme le Lotus Temple, je comprends pas…

Il y a quand même de quoi rire (jaune) un peu dans ce pays de fou :

  • Des médecins ont été arrêtés pour avoir vendu des médicaments soignant le coronavirus (source) – d’ailleurs les prescriptions ayurvédiques et homéopathiques vont bon train sur les groupes whatsapp, véhiculés y compris par des babas millionnaires comme le fondateur de Patanjali, Baba Ramdev (source). Sache quand même qu’en Inde, un gros paquet de docteurs n’ont pas de diplôme mais les Indiens leur font confiance.
  • Un type suspecté d’avoir le virus se serait suicidé à l’hôpital (source).
  • Un type autoproclamé « le baba du corona virus » a été emprisonné ; il vendait une amulette qui protège du coronavirus (source).
  • Tout est chance de business. Au moins 3 lignes de faux gels hydrauliques ont été démasquées, à Pune, Mumbai, Gurgaon et Srinagar (source).
  • Certains Indiens se gavent d’urine de vache, un remède imbattable contre le corona (source). La vache est sacrée et puis c'est tout ; même ce qui sort de son anus ou de sa vessie est sacré, pas que ce qui vient du pis. C'est pas nouveau-nouveau non plus, mon collègue allait chercher tous les matins de l'urine fraîche pour sa belle-mère qui se battait contre le cancer.

Pour finir, ce soir, petite bière chez les voisins, en regardant passer les joggers et les promeneurs. Les gens de notre résidence (y compris nous-mêmes) ne sont jamais autant sortis de chez eux (dans le cadre de notre résidence) que depuis qu’ils sont confinés. Honnêtement, nous sommes pour l’instant dans une petite bulle. Quand je demande à mon petit samourai si cette situation ne le perturbe pas trop, il me répond que non, mais qu’il a hâte de pouvoir jouer avec ses amis sans leur mettre des paillettes dessus – il a bien compris cette vidéo qui explique le virus via la métaphore des paillettes ! (Il a de la chance de pouvoir encore jouer avec eux, ça ne devrait pas durer.)

Ah au fait, j'aillais oublier ! Psychose ou changement de temps ? Depuis 2 jours que ma gorge menace de début d’angine, je me gave de miel – à défaut d’une grippe je vais attraper du surpoids – de citron vert et de gingembre. C’est aussi qu’aujourd’hui je fête officiellement l’été : c’est le premier jour où nous mettons en marche les ventilos et dépassons les 30 degrés en journée. Or c’est bien connu (en Inde) : il faut faire attention au changement de saison, le corps prend cher.

Bon je te laisse, mon fils crache ses poumons dans son lit...

inde,expatriation,santé,corona,coronavirus,journal,covid-19

Corona, coronavirus, virus, covid, covid-19, Inde

Écrire un commentaire