Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 24 mai 2009

April fool / Poisson d'avril

Maid in India

 

J’ai reçu l’appel le plus inattendu à Noël. C’était mon ancienne employée de maison qui avait travaillé chez moi presque 13 mois. A l’instant où je décrochais, elle lança « Joyeux Noël didi* ». Et avant que j’ai pu répondre à ses vœux ou exprimer ma surprise à son geste soudain, elle ajouta : « Vous devez penser que je vous appelle pour que vous me repreniez. J’appelle juste pour vous souhaiter mes vœux puisque votre numéro est enregistré dans mon « mobaail** » ».

 

Quand elle travaillait pour moi, elle me donnait toujours un « miss coll*** » si elle était en retard ou si elle ne venait pas. Elle attendait de moi que je rappelle au plus vite ; autrement elle n’arrêtait pas sa série d’appels en absence. Tout ça après que quelqu’un lui a appris à utiliser le portable que son mari lui avait offert. Une semaine avant Diwali (une grande fête indienne), elle avait l’air un peu fâchée contre moi. Je pensais qu’elle devait faire son cinéma pour avoir un bonus. Tout en « dushting**** », elle lança : « I told you my budday that November 10 is my married aniversary. You never greeted me***** » Pour une personne comme moi, qui oublie de féliciter sa famille et ses amis, la raison de sa mauvaise humeur fut un choc. J’essayais de me rattraper en lui offrant un gâteau au chocolat le lendemain.

 

Il y a quelques semaines, quand elle est partie, elle m’a simplement annoncé : « Je ne prends plus de plaisir à travailler chez vous et je ne viendrai plus à partir de demain. S’il vous plaît donnez-moi mes arriérés et le cadeau de Noël pour mes enfants. » Peut-être que c’est ce cadeau qui m’avait rappelée à son bon souvenir ce jour-là. C’était un gentil geste auquel j’ai répondu en lui souhaitant la bonne année.

 

Je pense à nouveau à elle alors que le 1er avril approche. J’ai reçu un appel en absence d’elle le 1er avril l’année dernière m’informant qu’elle ne viendrait pas travailler. J’étais furieuse et pestais quand soudain la sonnette sonna. J’ouvrai la porte et fut surprise de la trouver sur le palier, rigolant, « Aprail Phool didi****** ». L’histoire ne se termina pas là. De ma maison, elle appela sa prochaine cible, une autre didi qui s’énerva qu’elle ne vienne pas travailler.

Et maintenant je réfléchis à quel genre de poisson je pourrais lui faire  cette fois-ci !

 

* didi = sister

** mobaail = mobile (portable)

*** miss coll = missed call = appel en absence

**** dushting = dusting = faire la poussière

***** « Je vous ai dit que le 10 novembre était mon anniversaire de mariage et vous ne me félicitez jamais. »

****** Aprail Phool =  April fool = poisson d’avril

Source: 1er avril, Times of India, Divya A.

12:06 Publié dans N'imp | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.