Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 28 mai 2007

Vacances de samouraï

e13a5eadd2635f255cb5aa37d75be1c2.jpg

Finies les vacances... Je savais pas que ça pouvait faire autant de bien. Ne serait-ce que quitter un peu Pune. Et puis voir la mer (le soleil je le vois tous les jours à Pune - et j'apprécie! - mais je reste blanche comme un c... parce qu'il fait trop chaud pour sortir!).

Goa. Hors saison. Pas un chat! Tant mieux... Des plages quasi désertes, des "shaks" (espèces de bar en bord de mer) où il fait bon glandouiller toute la journée... Vacances, vacances.

On a moins rigolé quand, en montant dans le train de nuit qui devait nous emmener de Goa à Cochin, on a constaté que nos places avaient été attribués. Après une partie de saute-mouton par-dessus les corps des Indiens endormis n'importe où par terre (en se foutant royal des cafards qui pullulent), le controleur nous a expliqué: notre billet stipulait Bombay-Cochin et comme on s'est pas pointés à Bombay et ben tant pis pour nous! Easy... 17h debout. Alors on a installé les sacs entre deux couchettes, ou dans le couloir et on a dormi comme on pouvait. Jusqu'à ce que vers 3h, un controleur s'acharne sur ma jambe pour me réveiller: il avait trouvé 3 couchettes!

Et puis le Kerala, tout au Sud de l'Inde. De l'eau et du vert à perte de vue. Rien à voir avec le Maharashtra!! (enfin, ce que j'en ai vu du moins). Mon colloc, Shiv, nous a invités, 4 potes français et moi, dans sa famille. J'y suis allée fondango, avec la tenue indienne et à manger avec la main. Même pas peur! Mais quel accueil, c'était trop bien. On a fait du bateau, '"houseboat", dans les "backwaters", ces lacs et canaux d'eau de mer qui serpentent le Kerala. A base de musique à donf, de crevettes fraîches, de bain de minuit etc etc. Le pied! Et les plantations de thé dans la région de Munnar, où nous nous sommes pris la première pluie de la mousson (qui va progressivement remonter vers le nord). Ou encore la plage de Cochin, où j'ai failli rendre fou le propriétaire de la maison qu'on louait en l'obligeant à me courir après un peu partout: je voulais absolument rester sur la plage mais paraît que c'est dangereux. Mais plus que les arguments de ce type, l'énorme rat blanc qui s'est pointé à minuit m'a fait dégagé dare-dare.

Quel Etat sympa le Kerala, on respire, on bouffe (c'est TELLEMENT bon!), c'est propre. L'Inde et sa diversité...

Et maintenant back in Pune et au boulot! La motivation est revenue, à 200%. Et bientôt la France...

19:45 Publié dans Virées en... Inde! | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : inde, kerala, goa |  Facebook | |

Commentaires

Il est canon ce ptit colloc !!!! T'as tiré le gros lot veinarde !!! Tu viens me voir quand en Bolivie ? Pas toute seule evidemment !
Ca a l'air sympa comme tout les trains indiens. Perso pour eviter le trajet hebdomadaire en camion, je fais maintenant le trajet a pied, 4-5 heures au milieu du desert de l'Altiplano ! Je prefere encore les ampoules...

Écrit par : Ali | vendredi, 01 juin 2007

Les commentaires sont fermés.