Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 mars 2007

Mannequin d'un jour...

Mardi, François m'appelle pour me proposer un ptit boulot: poser pour une marque de bière. Super flattée à l'idée qu'on pense à moi pour faire de la pub, même pour de la Budweiser, j'ai dit banco cash! J'ai carrément moins fait ma maligne quand il a fallu danser pendant presque 4h devant l'appareil photo... (surtout quand on connaît mes talents de danseuse ET la rareté des occasions où j'accepte de danser).

Le mot d'ordre de la pub: vous venez du monde entier, vous faites la fête (nous étions habillés en tenue de soirée (indienne) mais seulement au-dessus de la taille), vous vous éclatez. Et même pas un peu de bière pour réchauffer l'atmosphère, les rats.

En plus de ça, ils m'avaient collé un top bleu limite col roulé mais sans manche (on voyait les bretelles de mon soutif et ça allait complètement à l'encontre de mon éducation vestimentaire - j'ai dû me faire violence pour accepter d'être photographiée comme ça!). En plus le top trop cheum, bleu pétant avec des bidules blancs qui pendent sur le devant. Et le bleu qui détonne au milieu de tous les tops noirs et rouges des autres filles. Argh. A partir de ce moment-là, j'ai pris mon parti d'être ridicule et je me suis bien éclatée!

On avait 3 coréennes, 2 iraniennes, 1 iranien, 1 arabe saoudien, 1 soudanais, 1 russe, François et moi - que des gens normaux, qu'ils avaient chopés par-ci par-là - ET 4 indiens, tous mannequins de profession. Perso ça m'a fait un peu cogiter. Pourquoi le moindre péquennot étranger fait l'affaire et pourquoi ils ont besoin de modèles locaux? Parce que l'étranger est beau de toute façon? Ou parce qu'il faut surtout qu'on remarque l'Indien sur la photo????

Bref, on s'est fait un peu de thune, on a sympathisé avec les autres participants, on a bien dansé, on s'est bien fait maquiller. Une expérience quoi! 

Pour finir, on devrait être placardés dans le Maharastra, Goa, Hyderabad et Delhi pour le lancement de la marque Budweiser en Inde en mai. Et ils nous ont promis de nous envoyer les photos en juin. A suivre...!

dimanche, 25 mars 2007

Des news!!!

Hello Evrrrribôdi I’m back ! Non sans rigoler, j’ai reçu des remarques (j’oserais pas dire des plaintes ;) ) concernant la non-mise à jour de mon blog. C’est le début de la gloire… Attention les chevilles qui enflent !

J’écrivais pas beaucoup parce que les choses se sont un peu calmées… Le jour du départ de ma mère j’ai entamé mon 5ème mois en Inde. Et je sais pas pourquoi mais pile poil à partir de ce jour-là une certaine routine s’est installée. D’où le titre de ce poste (pour ceux qui suivent)…

Les journées se suivent et se ressemblent pas mal. D’abord il fait le même temps (ensoleillé, aucun nuage à l’horizon) tous les jours ; pas besoin de réfléchir pendant des heures à ce qu’on va porter ou s’il faut prendre un parapluie. Non, ma principale préoccupation ces temps-ci c’est de savoir quand je vais me décider à aller acheter un ventilo sur pied pour pallier l’absence de ventilos de plafond dans le séjour – astucieusement remplacés par des lustres en cristal…

Ensuite, j’ai établi des relations de voisinage assez solides. Quand je parle de voisinage, il faut comprendre toute la zone rurale autour de ma résidence, qui commence à s’habituer à ma présence je crois. L’ « indien du coin » (il a les mêmes attributions que notre arabe du coin) ne me demande plus mon adresse quand je lui demande de livrer, de même que le « traiteur » (les guillemets c’est parce que c’est un bien grand mot) chinois en bas de chez moi. Les gars de mon cybercafé maîtrise désormais ma clé USB et les rickshaws me reconnaissent. Pour finir, le fils de mon vendeur de légume vient me regarder jouer au tennis !

Parce que j’ai un terrain de tennis dans mon immeuble. Et si personne ne l’occupait jusqu’à présent, les choses ont changé depuis une dizaine de jours. Entre les potes indiens de Shiv et mes potes français, il y a toujours quelqu’un en fin d’après-midi… On a même un passant désoeuvré qui est venu taper quelques balles…

A part ça, j’ai découvert une mini-pâtisserie qui fait les meilleurs gâteaux au chocolat que j’ai jamais mangés (si si je déconne pas, c’est limite orgasmique (surtout après 4 mois de privation)).

Et puis je m’étais fait un nouveau pote. J’ai un peu flippé quand je l’ai vu la première fois, étant donné qu’il était en train de bouffer une blatte, comme ça, tranquilou, dans ma chambre. Mais en fait il est cool. C’est un gecko, un ptit lézard quoi… Maintenant j’ai niqué toutes les blattes et il est parti. C’est triste.

Pour ceux qui s’inquiètent de ma santé professionnelle, ma dose de travail a pas mal augmenté. Je touche un peu à tout (logistique, études de marché, commercial, marketing et même un peu de droit) et ça me plaît.

Voili voilou, y a aussi le ciné, la piscine (mais j’y suis pas allée depuis un bon moment), les virées en moto (j’en ai toujours pas une à moi, j’arrive pas à me décider), les soirées en boîte (qui se finissent à 3h mais on s’amuse bien), les parties de dés, les concerts organisés par l’Alliance française ; le temps passe vite… L’Inde c’est cool donc !! Même si, comme le dit si bien Shiv, « la vie serait tellement plus facile si les conducteurs de rickshaw étaient gentils ». A méditer…

Au fait, les Indiens se sont fait élminer de la coupe du monde de cricket, et un entraîneur s'est fait assassiner après que l'Inde a perdu contre le Pakistan - des oufs!!! Snif snif...

mardi, 06 mars 2007

Thanx Mum, Im not in jail...

Rave = /raiv/ n. f. : [SOC] Soirée dansante pouvant durer plusieurs dizaines d'heures, à base de musique techno et d'art cyberdelic (psychédélique faisant appel aux technologies de pointe), et souvent aussi de drogues synthétiques. (Tout-savoir.net)

Il y avait une rave organisée à Pune samedi dernier... Je devais y aller avec mes potes mais c'était la dernière soirée de ma mère à Pune. Et même si elle m'encourageait à y aller et à m'amuser, je trouvais ça pas correct. J'ai donc décidé de rester manger des pizzas à la maison. Au dernier moment, Shiv a décidé de tenir sa parole et rester, malgré la tentation de s'éclater avec ses potes...

Les 281 raveurs (dont les DJS internationaux) ont été arrêtés samedi soir par la police et sont retenus depuis dans le local de badmington de la police. Sans nourriture. Ils ont été emmenés dans les différents hôpitaux de la ville pour des tests sanguins. Le plus drôle c'est qu'ils ont à peine trouvé de drogue, surtout de la marijuana et encore pas beaucoup. Ils ont trouvé des préservatifs aussi et visiblement ça a choqué les médias!

Les familles prennent la chose moyen... Et Shiv se démène pour faire sortir ses collocs de prison (sa dizaine de potes du Kerala avec lesquels il vit sont là-bas - qu'on se rassure ils n'avaient pas pris de drogue dure, c'est pas le style de la maison). Une histoire de fou. En plus les exams qui arrivent...

http://timesofindia.indiatimes.com/Police_raid_Pune_rave_...

Merci maman!!!!!!!!!!!!!!!! J'ai frôlé la catastrophe sur ce coup...

 

13:59 Publié dans N'imp | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : inde, rave, prison, police |  Facebook | |