Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 janvier 2007

Yemeni Samouraï / You are boutifoul

medium_YEMMEN_186.jpg

Il était temps de donner des nouvelles du sous-continent…

Mon boss a quitté l’appart (retour à Dubai) jeudi dernier et les 1ers squats ont eu lieu ce week-end, yepaaaaah !

Je suis confrontée à une drôle de situation en ce moment. J’avais évoqué les regards « insistants » quand je marche dans la rue. Je suis passée aux « discours » insistants. Je m’explique :

Le chanteur. Mercredi dernier, Claire Marie et moi allons à Not Just Jazz, un bar karaoké. Le chanteur, looké Patrick Swaize (un chouïa plus basané) me demande mon numéro. Il me plaît pas mais je trouve la situation marrante ; on va voir comment se passe la drague à l’indienne. Et bien en l’occurrence ça s’est passé comme ça : 2 coups de fil par jour, des textos m’expliquant qu’il ne me laisserait pas tomber et tout et tout. Et puis samedi, il m’offre un café (j’ai bien hésité à y aller, j’avais une grosse flegme mais la curiosité l’a emporté) ; il me joue de la guitare (il enregistre un album, il est plutôt bon), me raconte sa vie, me demande en mariage. Tout naturellement. Il n’a visiblement pas compris mes réponses du genre « différence culturelle », « pas prête pour le mariage », puisqu’il a voulu m’attraper la main dans la voiture et qu’il a failli se mettre à pleurer quand j’ai dit « NON ». Et je me suis carrément énervée la nuit dernière après 3 coups de fil à 2h du mat’ qui m’ont laissée complètement éveillée, à batailler avec un moustique.

Le type du câble (celui à qui je porte bonheur (voir un précédent post)). Il revient un jour, juste pour me demander mon mail. Je lui donne, dans le seul espoir que ça accélère les choses pour Internet. Dans la même journée il m’envoie 10 mails avec des PJ dont je n’ai rien à faire (je reste polie). Comme je réponds pas il m’écrit : « I am very angrry with you becouse you are not sending any massage to me.    why.......? are you  not intrested to make friendship with me. if you are intrested then send me good massages otherwise i will never send  any massage to you.  good by...................ok » L’HALLU complète. / Bref, samedi il m’appelle (à 15h), il est dans mon immeuble avec l’ingénieur, il veut que je rentre immédiatement. Je suis en ville, je lui dis que je ne peux pas venir avant 18h. A 18h30 je rentre, son ingénieur est parti, mais il a attendu plus de 3h !! Pas de bol, je dois récupérer d’une courte nuit, pas envie de faire la conversation. / Hier il se pointe enfin avec l’ingénieur. Il l’envoie faire une course et reste à papoter. L’ingénieur revient, repart. Au bout d’une heure, je demande si ça va durer encore longtemps ? Et ben non, c’était fini depuis un bon moment ! / Aujourd’hui, il vient discuter. Il squatte deux heures ma parole, à remplir mes grilles de sudoku, me dire que je suis belle, et est-ce que je peux l’aider à exporter des produits en France ?? Non mais tu m’installes le câble et tu DEGAGES. Y a des jours faut pas trop me chercher. Il est gentil, c’est un jeune gars très curieux de l’étranger (nos coutumes le dépassent visiblement) ; mais on peut pas devenir ami comme ça, si ?? Et puis il pue la transpi, c’est un tue-l’amitié je trouve.

ILS SONT FOUS CES INDIENS. Je vais devoir sévir. Fini les sourires et les éconduites gentilles. En plus, quand je leur dis « vous vous comportez comme ça juste parce que je suis blanche », ils me répondent que non, que je suis belle et que tous les mecs veulent m’embrasser. Ca fait trois fois qu’on me la sort celle-là. Ok, c’est flatteur. Mais j’ai pas changé depuis la France , et c’est pas comme ça là-bas ! Ca va me faire tout bizarre de retomber dans l’anonymat en France…

Blague à part, ma grand-mère est l’hôpital, je suis loin, c’est pas évident. Alors si vous pouviez m’envoyer un peu de pensées, d’énergie, pour m’aider à lui montrer que je suis là même à 7 000 km ce serait de la balle !

06:10 Publié dans N'imp | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |

Commentaires

Yeah! My daughter!
Petite précision pour les lecteurs de ton blog : yéménite ça ne veut pas dire maladie qu'on ramène du Yemen.
Sinon en complément de ce que tu dis sur la dangerosité du pays, sur le site de l'Institut Pasteur, le Yemen est déclaré en risque III (le maxi) pour le paludisme. Sauve qui peut!

Écrit par : Dadou Ronron | lundi, 08 janvier 2007

Yeah! My daughter!
Petite précision pour les lecteurs de ton blog : yéménite ça ne veut pas dire maladie qu'on ramène du Yemen.
Sinon en complément de ce que tu dis sur la dangerosité du pays, sur le site de l'Institut Pasteur, le Yemen est déclaré en risque III (le maxi) pour le paludisme. Sauve qui peut!

Écrit par : Dadou Ronron | lundi, 08 janvier 2007

Entre boire, éconduire il faut savoir choisir...surtout en Inde visiblement.

Écrit par : Dadou Ronron | mercredi, 24 janvier 2007

Waouuuuu, i feel good !!!
Ils ont le sang chaud les indiens, c'est le réchauffement climatique tu crois ?? On ne parle pas assez des effets secondaires de la fonte des glaciers. A mon avis, trois solutions à ça :
1- habille toi en esquimaude
2- balade-toi un seau d'eau gelée à la main en permanence, prêt à être balancé sur les importuns,
3- heu... je contacte Nicolas Hulot et je reviens...

Écrit par : Ali | jeudi, 25 janvier 2007

coucou poulette,
Super ton blog !!! jusqu'à maintenant j'avais de tes news par Ali mais maintenant il va falloir qu'on se prenne en mùain toutes les deux !!
Comment vas tu ???,

Écrit par : capucine | mardi, 06 février 2007

Les commentaires sont fermés.