Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 avril 2019

La vie c'est plus marrant en chantant...

Et le nettoyage aussi... L'Inde a son quota de challenges: le tabou des règles des femmes, l'absence de toilettes, le climat qui n'est pas clément sur la plus grande partie du territoire, la pollution, la saleté etc. Alors on peut se lamenter sur son sort ou on peut prendre un sac poubelle et ramasser ses ordures en chantant, comme le propose la municipalité de Gurgaon/Gurugram avec l'association Gurgaon First:


 

lundi, 07 novembre 2016

Le glam des métropoles indiennes

image1.JPG

Gurgaon, dans le brouillard post-pétards de Diwali (trois jours plus tard et l'air est toujours difficilement respirable)

image3.JPG

Hyderabad

image2.JPG

Bangalore

lundi, 17 août 2015

Escapade kéralaise…

Pour un bon bol d’air – et y en a besoin quand tu vis à Mumbai (voir cet article sur la pollution en Inde) – rien de tel que le Kerala ! Tant qu’à prendre l’avion, autant aller là où c’est vraiment beau et dépaysant. Et autant prendre l’avion vu que sortir de Mumbai prend au moins une heure et demi et c’est juste l’angoisse cette route et ces bouchons.  

Bref, à une heure et demie de vol de Mumbai, il y a Calicut/Kozhikode (le nouveau nom), desservie par deux vols directs quotidiens. Et c’est la porte d’entrée à la région de Wayanad, à quelques trois heures de route de l’aéroport – oui, l’escapade indienne se mérite ! Et se planifie, vu les temps de déplacement.  

 

Moins connu que les backwaters les plantations de thé de Munnar, les éléphants sauvages de Thekkady, Wayanad est tout aussi verdoyant et moins touristique…

Inde,Kerala,Calicut,Kozhikode,Wayanad,Ayurveda,grassroots,Kalpetta,plantation de thé,escapade de Mumbai,zamzam,musulmans

Inde,Kerala,Calicut,Kozhikode,Wayanad,Ayurveda,grassroots,Kalpetta,plantation de thé,escapade de Mumbai,zamzam,musulmans

Wayanad, c’est aussi un gros district pour l’ayurveda. Un cadre idyllique pour une petite cure ! Comme mes parents ont tenté l’expérience, le choix de l’hôtel pour le week-end que nous passerions ensemble était assez critique : il nous fallait quelque chose de joli mais un truc sans trop de monde. Wayanad est ‘connue’ pour ses ‘tree-houses’. Nous en avions sélectionné deux : Tranquil Resort et Marmalada Springs.   

Et finalement nous avons opté pour Grassroots : des tentes de luxe dans une nature à couper le souffle. Et moitié prix des autres hôtels. Et nous n’avons pas regretté !! Seulement 5 tentes, une grande table conviviale dans la salle à manger, le staff très sympa et une vue de ouf !! Le seul bémol c’est que qui dit tente dit imperméabilité au son approximative. On se sent tout de suite moins seul avec l’imam* et ses cinq prières quotidiennes, le vendeur de poisson matinal, le staff qui écoute de la techno, le voisin qui met la télé et le bébé qui chiale (le mien en l’occurrence ;-) ).

Inde,Kerala,Calicut,Kozhikode,Wayanad,Ayurveda,grassroots,Kalpetta,plantation de thé,escapade de Mumbai,zamzam,musulmans

Inde,Kerala,Calicut,Kozhikode,Wayanad,Ayurveda,grassroots,Kalpetta,plantation de thé,escapade de Mumbai,zamzam,musulmans

Inde,Kerala,Calicut,Kozhikode,Wayanad,Ayurveda,grassroots,Kalpetta,plantation de thé,escapade de Mumbai,zamzam,musulmans

Inde,Kerala,Calicut,Kozhikode,Wayanad,Ayurveda,grassroots,Kalpetta,plantation de thé,escapade de Mumbai,zamzam,musulmans 

* Y a beaucoup de Musulmans dans le Nord du Kerala – 2 millions à Wayanad, et 79 millions dans tout le Kerala (ils représentent 25% de la population, contre 13% à l’échelle nationale) (source 1, source 2) D’ailleurs quand tu débarques de l’avion, tu vois tout le monde avec des cartons comme ça :

inde,pollution,kerala,calicut,kozhikode,wayanad,ayurveda,grassroots,kalpetta,plantation de thé,escapade de mumbai,zamzam,musulmans

 Je pensais au début que c’était des purificateurs d’eau mais en fait non. En enquêtant nous avons réalisé que quasiment tous les passagers venaient du Golfe** et revenaient avec zam-zam, de l’eau de la Mecque. 

 ** Plus d’un quart des foyers au Kerala ont un travailleur émigré ; et ça monte aux trois-quarts pour les foyers musulmans ! D’ailleurs 10% de la population kéralaise vit en-dehors du Kerala. En 2007, 85% des 3 millions de travailleurs kéralais émigrés venaient du Golf. (source) 

 

Pour conclure, ils mangent des trucs un peu chelous dans le coin (mais pas mauvais) : des fruits marinés avec des chilis dans de l’eau salée :

Inde,Kerala,Calicut,Kozhikode,Wayanad,Ayurveda,grassroots,Kalpetta,plantation de thé,escapade de Mumbai,zamzam,musulmans