Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 03 avril 2020

Le coronavirus vu par une Française en Inde - 3 avril 2020

3 avril

  • Nombre de cas en France : 64 338 (5 091 morts)
    • Jour de confinement : 17
  • Nombre de cas en Inde : 2 547 (56 morts) 
    • Jour de confinement à Gurgaon : 12 / National : 10

Rester confiné(e) à la maison comporte des risques pour la santé, la preuve par moi-même. Alors que je me suis réveillée mercredi avec le dos, le cou bloqués et une douleur intense, je me suis demandé d’où ça pouvait bien venir. Et puisque la honte ne tue pas, je t’avouerai avoir googlé « mal de cou symptôme coronovirus ». Jusqu’à ce que, ce matin, mon fils me demande de faire une roulade arrière avec lui. Ça m’a transportée à mardi, quand il avait fait la même requête et que j’avais joyeusement obtempérée. Et que j’étais partie complètement de travers, me tordant sans doute un truc au passage ! Et pourtant je yogue tous les matins, personne n’est à l’abri d’un accident… Attention au tour de rein en passant l’aspirateur ! Sinon je tiens bon, je résiste, je refuse encore de l’accompagner dans ses appuis renversés. En espérant que de rester penchée sur un puzzle ne me réserve pas de surprise…

En attendant, nous toussons tous grassement à la maison mais sans fièvre ni autre symptômesymptôme – en même temps, rien de très anormal pour tout bon Indien qui se respecte : nous sommes en plein de changement de saison avec l’été qui s’installe. Nous buvons tellement d’infusions d’inspiration ayurvédique que mon urine sent le gingembre, le citron et le miel ! Heureusement qu'on a arrêté l'ail assez vite...

Notre voisin italien a peint un arc-en-ciel et un message :

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,bidonvilles,Mumbai,Dharavi

Quand je l’ai traduit à mon fils, « Tout ira bien », il m’a dit mais pourquoi il a mis ça, on veut pas que ça finisse le confinement ! Je suis rassurée, il le vit bien…

Comme les rues de Mumbai d’ailleurs, avec cette très belle vidéo dronienne :

Vidéo qui te fait te demander : mais ils sont où tous les gens ? Et là, dans les bidonvilles, c’est tout de suite moins bucolique. À la limite, tu te dis que les gens sur les routes sont pas forcément les moins bien lotis et tu comprends mieux pourquoi ils rentrent chez eux à la campagne où, même si ce n’est pas le grand luxe, ils pourront respirer, inch’allah. (D’ailleurs, on vient de détecter 3 cas et 1 mort à Dharavi, le plus grand bidonville d’Asie avec plus d’un million d’habitants.) : (regarder à partir de la minute 13) :

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,bidonvilles,mumbai,dharavi

Corona, coronavirus, virus, covid, covid-19, Inde

lundi, 04 décembre 2017

Une journée à Mumbai en juin

Inde,Mumbai,Bombay,photos

lundi, 05 octobre 2015

Un samedi soir sur Carter Road

Inde,mer,Mumbai,Carter road

Inde,mer,Mumbai,Carter road