Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 24 février 2020

Tout ce que tu as toujours voulu savoir sur le sikhisme – Part 1

Mais si, tu sais ce que c’est un sikh non ? Ces barbus enturbannés que l’on confond parfois avec des extrémistes musulmans en Occident ?

Sikhisme,sikhs,sikh,religion,turban,cheveux,guru,gourou,Nanak dev,gurudwara

Le sikhisme c’est la plus jeune des religions nées sur le terreau fertile de l’Inde d’où ont également émergé le bouddhisme et le jainisme. Siddhārtha Gautama (Bouddha) et Mahavira ont vécu vers 500 avant J.-C. et Guru Nanak en 1500.

Plus je posais de questions autour de moi, notamment à des sikhs, pour mieux comprendre cette doctrine, plus je m’emmêlais les pinceaux.

Une dame m’expliqua que la différence principale entre le sikhisme et le christianisme c’est que les sikhns ne croient pas aux miracles. Et dans la foulée, elle me raconta la légende de Guru Nanak en visite dans le Nord-Est. Il y rencontra des villageois malheureux comme les pierres parce que leur lac était constamment gelé.Guru. Il en fit alors le tour, faisant traîner son bâton sur la glace et devine quoi ? Au printemps, le lac (de Gurudongmar) a dégelé et plus jamais regelé depuis. Mais ça ne compte pas comme un miracle pour mon guide d’un jour.

Je discutais également avec un ami « punjabi » – du Punjab, la région où est née le sikhisme et qui a été séparée de manière sanglante en deux au moment de la partition de l’Inde et du Pakistan, avec un double exode, des hindous punjabis pakistanais vers l’Inde et des musulmans punjabis indiens vers le Pakistan. J’étais étonnée qu’il se présente comme « punjabi » et non comme un « sikh » mais évoque son mariage dans un gurudwara. Il m’informa alors doctement que « tous les sikhs sont punjabis mais tous les punjabis ne sont pas sikhs ». Certains sont aussi hindous. D’ailleurs, s’il y a 28 millions d’habitants au Punjab, il n’y a « que » 16 millions de Sikhs (9 millions d’autres Sikhs vivent en-dehors du Punjab). Certes. Mais ça ne m’expliquait pas ce qu’un punjabi hindou faisait dans un temple sikh pour son mariage. C’est comme ça, la religion sikhe accepte toutes les brebis en son sein et un hindou a le droit de s’y marier – mais pourquoi ferait-il ce choix ? Mystère…

D’ailleurs, pourquoi ma femme de ménage de Pune se réclamait hindoue alors qu’elle adorait Jésus comme son « dieu préféré » et allait à l’église ? Ou pourquoi ma nounou bouddhiste fut la première à se précipiter au temple de Shiva à Chopta pour faire des offrandes ? Ou pourquoi les Sri Lankais ont construit un petit temple de Vishnu au milieu de grottes de bouddhas de Dambulla ? (Apparemment pour circonvenir la règle de Bouddha qui interdit l’idolâtrie.)

Sikhisme,sikhs,sikh,religion,turban,cheveux,guru,gourou,Nanak dev,gurudwara

Tu vois, toi aussi tu t’y perds… ! Mais je vais essayer quand même d’éclairer un peu ta lanterne.

lundi, 08 février 2016

Un + une

Lors de mon récent passage en France on m’a emmenée voir un film sur… devinez… l’Inde ! C’est fou ça quand même, c’est comme quand on m’emmène manger indien… Genre je rentre quelques jours en France et je suis tellement accro au curry que je ne peux plus m’en passer ! Mais en fait ça n’a rien à voir je crois. Ca fait juste plaisir à mon compagnon de partager un bout d’Inde avec moi en mémoire aux bouts d’Inde partagés ensemble en Inde. Donc j’avale avec plaisir mes naans sans beurre (le gag, dans un restaurant indien tenu par des Sri-lankais à Paris, je demandai une fois un naan au beurre et ils faisaient pas. Au fromage oui  mais pas au beurre (voilà ce qui arrive quand tu vis trop longtemps en France). Et ben tu prends un naan et tu mets du beurre dessus ! ah les bronzés jte jure…). 

inde,un+une,un + une,un plus une,film,lelouch,amma,sadhus,guru,kumbh melaEt je vais au cinoche. Et là, jolie surprise ! Il s’agissait d’un film non pas sur l’Inde mais en Inde. C’était avant tout une histoire d’amour (et moi je kiffe les histoires d’amour) dont il se trouve qu’une bonne partie se passe au pays des sâdhus et des gurus, le film se concentrant en effet sur ces deux « témoins » de la spiritualité indienne (offrant force images de la Kumbh mela (le rassemblement des millions de sâdhus) et des câlins d’Amma (une guru du Kerala qui transforme les gens en les embrassant)). Si c’est cliché ? Je dirais « comment montrer l’Inde en un film d’une heure et demi sans cliché ? » C’est plutôt la version d’une étrangère en quête de spiritualité en Inde et le film te fait découvrir ce qui lui saurait donner de découvrir dans la vraie vie (et pas vraiment plus, à part si elle part dans une vraie longue quête). Non, décidément, j’ai trouvé la description de ces phénomènes juste et les images très belles. 

J’ai pas trop compris la confusion entre Delhi et Bombay, le film faisant croire que toutes les scènes de la capitale se passent en fait à Mumbai, et trouvé un peu bizarre les plans de Udaipur se calquant sur le voyage au Kerala. Mais c’est du détail !

Pour résumer, ce film m’a donné envie de rentrer en Inde ! (envie qui se fait en général décroissante à mesure que les jours passent en France ;-) ) 

Et sur la pauvreté, qui reste LE « cliché » ultime, il n’est montré qu’une fois des SDF qui squattent au feu – et y en a pour de vrai des SDF qui squattent aux feux et j’ai trouvé le dialogue joli. Ça donne un truc comme :

  • L’étranger : Et eux, la vie, ils prennent ca comment ?
  • L’Indien : Et ben tu sais, pour eux il y a plusieurs vies. Cette vie c’est un brouillon, ils apprennent, pour la suivante.

(Evidemment c'est un peu léger, voire facile, (au moins dans un film réalisé par un Occidental) mais voilà, on pourra pas dire que y a des épanchements sans fin sur la misère.)

samedi, 12 octobre 2013

Pourquoi en Inde les Sikhs ne se coupent pas les cheveux et portent un turban ?

Les sites dédiés au Sikhisme expliquent que les cheveux sont un cadeau de Dieu et donc on ne touche pas (1). En plus les cheveux c’est beau (comme tout cadeau de Dieu) alors plus ils sont longs plus on est beau. CQFD. 

Ceci-dit, je suis de plus en plus convaincue que toute tradition ou croyance a un fondement pratique. Ainsi, si la religion sikhe est apparue en 1469, se distinguant de l’Hindouisme et de l’Islam dominant, ce n’est qu’en 1699 que fut interdite la coupe des poils (2). Or il se trouve que c’est une période charnière pour les Sikhs : acculés, ils renoncent au pacifisme fondateur et prennent les armes contre les Musulmans qui les persécutent (tout comme ils forcent les Hindous à se convertir). Or les Musulmans portent la barbe, là aussi certainement pour des raisons pratiques (« Agis contre les polythéistes, a dit le prophète Mahomet. Taille soigneusement ta moustache et laisse-toi pousser la barbe. » (3)) et les Hindous sont moustachus. Il ne reste plus qu’à tout laisser pousser pour se distinguer (sur le champ de bataille et ailleurs). Ou tout couper mais vlà l’entretien… 

 

Et pourquoi le turban ?  

 

Les cheveux longs c’est peut-être beau mais c’est pas pratique. Surtout quand on fait la guerre et tout. Dès lors, « le turban est à tous égards une coëffure très-commode, elle est même plus avantageuse à la guerre que nos chapeaux, parce qu'elle tombe moins facilement, et peut plus aisément parer un coup de tranchant ». (4) En plus ça évite de les salir. Et que les femmes se débrouillent (mais sans turban)… 

 

Mais attention, tout enturbanné en Inde n’est pas nécessairement Sikh.  

inde,cheveux,religion,sikh,turban,cheveux longs,barbe,moustache,enturbanné,sikhisme,islam,hindouisme,guru,gobind singh,cing kakas,kakas,rajasthanais,nom,singh,kaur,guerriers,kirpan,aéroport,moto,casque,sport

Par exemple, les Rajasthanais, à l’origine un peuple de fermiers et de bergers vivant dans une région à dominante désertique, se protègent avec un turban (photo en haut à droite). Qui varie en forme, taille (même si il mesure en général 8-9 mètres (5)), matériel, couleur et dessins suivant la richesse, la caste et la région du porteur ou encore de l’occasion.

Les hommes portent aussi des turbans lors des mariages (photo en haut à gauche). 

Et puis nombre de portiers de grands hôtels ou de serveurs de restaurants portent turban (photo en bas à gauche). M’est avis que ça, ça date du temps des colons britanniques qui devaient trouver classe d’habiller leurs domestiques à l’indienne…  

Moralité, le turban ne fait pas (seulement) le Sikh ! 

inde,cheveux,religion,sikh,turban,cheveux longs,barbe,moustache,enturbanné,sikhisme,islam,hindouisme,guru,gobind singh,cing kakas,kakas,rajasthanais,nom,singh,kaur,guerriers,kirpan,aéroport,moto,casque,sport

 

Questions subsidiaires : comment les Sikhs font à la piscine avec leur turban ? Comment les Sikhs font pour mettre un casque de moto ? Comment les Sikhs font pour passer les douanes avec leur kirpan (poignard (2)) ? 

 

A la piscine, ils ôtent leur turban mais gardent la pièce de tissu qui recouvre les cheveux et les fait ressembler à des schtroumpfs et ils évitent de mettre la tête sous l’eau. Même chose quand ils font du sport. inde,cheveux,religion,sikh,turban,cheveux longs,barbe,moustache,enturbanné,sikhisme,islam,hindouisme,guru,gobind singh,cing kakas,kakas,rajasthanais,nom,singh,kaur,guerriers,kirpan,aéroport,moto,casque,sport

La régulation du port du casque en Inde est un peu compliquée, vu que ça dépend des Etats. A Delhi par exemple les femmes ne sont pas obligées de le porter ! Et dans le Punjab et l’Haryana où il y a une majorité de Sikhs, le port du casque est tout simplement optionnel. De manière générale, les Sikhs ne sont pas obligés de porter le casque (qui passe pas par-dessus le turban !). 

La Constitution de 1971 autorise les Sikhs à porter le kirpan en Inde. Quant à le transporter dans l’avion, ça passe en soute ! 

 

Et pourquoi les Sikhs s’appellent-ils tous Singh (les hommes) et Kaur (les femmes) ? 

 

Le Sikhisme est une religion égalitaire, fondée sur l’absence de discrimination basée sur le genre ou la caste. Or, en Inde, les noms de famille réfèrent à la caste, la religion, la région d’appartenance, le métier (oui tout ça ! et c’est hyper compliqué !!).  

Alors les Sikhs utilisent le « middle name » (l’équivalent des 2 et 3èmes prénoms chrétiens) comme nom de famille. Et ça donne « lion » pour les hommes (Singh) et « princesse » pour les femmes (Kaur). 

 

Mais attention, le nom Singh ne fait pas (seulement) le Sikh. 

Il y a des Singh qui ne sont pas Sikhs. Comment faire simple quand on peut faire compliqué ?? J  

 

(1) http://www.realsikhism.com/index.php?subaction=showfull&id=1248365083&ucat=7

(2) Guru Gobind Singh (dernier des 10 gurus qui ont fondés la doctrine sikhe) a imposé les cinq kakas (les cinq K) : les cheveux et la barbe jamais coupés (kesh) et retenus par un peigne (kangha) symbolisant la propreté, un bracelet de métal (kara), une culotte militaire (kachha) et une dague (kirpan). Source : http://www.thecanadianencyclopedia.com/articles/fr/sikhisme ; http://www.lemondedesreligions.fr/archives/2006/03/01/xve-siecle-gourou-nanak,7928403.php

(3) http://www.slate.fr/lien/67915/barbe-moustache-monde-arabe

(4) http://alembert.fr/index.php?option=com_content&id=640409723

(5) http://www.indianetzone.com/42/turbans.htm

Autres sources : http://forums.bharat-rakshak.com/viewtopic.php?p=600509; http://www.fashion.arts.ac.uk/media/research/documents/toolika-gupta-effect-of-british-raj-on-indian-costume.pdf