Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 21 avril 2020

Le coronavirus vu par une Française en Inde - 21 avril 2020

21 avril – Un anniversaire en Inde pendant le confinement

  • Nombre de cas en France : 117 324 (20 796 morts)
    • Jour de confinement : 34
  • Nombre de cas en Inde : 18 985 (603 morts) 
    • Jour de confinement à Gurgaon : 29 / National : 27

Ma voisine me fait marrer. Au début du confinement en Europe, elle m’expliquait qu’en Inde, seulement les riches l’attrapaient. Maintenant, elle m’interdit de m’asseoir dans la pelouse parce que les jardiniers crachent et marchent dessus et répandent le virus partout.

Il y a une semaine, elle se moquait de moi parce que je portais un masque. Maintenant elle cherche des gants partout.

Et là, elle a organisé un anniversaire pour sa fille, en respectant les règles de distanciation sociale : un espace entre les 4 groupes, une part de gâteau séparée avec les bougies pour qu’en les soufflant la petite ne postillonne pas sur le gâteau. Et chacun avec son assiette et son couteau est allé se servir à tour de rôle.

Est-ce que ce monde est sérieux ??...

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,anniversaire

Corona, coronavirus, virus, covid, covid-19, Inde

lundi, 20 avril 2020

Le coronavirus vu par une Française en Inde - 20 avril 2020

20 avril – Lockdown 2.0 : déconfinement ou déconfitement ?

  • Nombre de cas en France : 112 606 (19 718 morts)
    • Jour de confinement : 33
  • Nombre de cas en Inde : 17 656 (559 morts) 
    • Jour de confinement à Gurgaon : 28 / National : 26

Jusqu’ici, tout allait bien. Ou à peu près. Les riches confinaient à peu près correctement, les pauvres beaucoup moins bien, mais la majorité suivait, dans la mesure du possible, les règles. Autrement dit, restez chez vous et seuls les services d’alimentation et de médicaments étaient assurés.

Et puis il y a eu le lockdown 2.0, qui commence aujourd’hui, le 20 avril. 2 principes majeurs : la relaxation concernant certains services ET la division des 720 districts indiens en zone (rouge, orange, verte). La relaxation ne s’appliquant que dans les zones vertes. Là ça se complique. Parce que pour comprendre dans quelle couleur ton district est, quand est-ce qu’il change de couleur, et si tu fais partie d’un hotspot dans une zone verte alors en fait tu es dans le rouge. Et puis il y a les règles du Gouvernement de l’Union et celle de chaque État (par exemple, le Punjab a inclus dans les essentiels tous les services liés aux clims et ventilateurs). C’est à s’y perdre. Bénéfique ou pas, nécessaire ou pas (pour que les plus démunis puissent travailler notamment), je ne saurais me prononcer, mais définitivement un peu compliqué, malgré de chouettes posters (voir à la fin du post) qui expliquent simplement un document assez long.

Ce site explique les histoires de zone. En gros, la plupart des villes sont dans le rouge. Donc ça ne change rien pour nous. À part que sur Amazon, au lieu d’être « unavailable » c’est maintenant « ne livre pas dans votre zone ». Au moins je peux voir le prix des aspirateurs. Pour le reste, on reste à la maison.

Cet autre site propose un mapping des zones. Je ne sais pas ce qu’il vaut (surtout son analyse simpliste « les zones rouges sont les zones riches » me dérangent parce que c’est plutôt « les zones rouges sont les zones urbaines ») mais cela donne une idée :

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,zones,déconfinement,lockdown 2.0

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,zones,déconfinement,lockdown 2.0inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,zones,déconfinement,lockdown 2.0inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,zones,déconfinement,lockdown 2.0inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,zones,déconfinement,lockdown 2.0inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,zones,déconfinement,lockdown 2.0inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,zones,déconfinement,lockdown 2.0inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,zones,déconfinement,lockdown 2.0inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,zones,déconfinement,lockdown 2.0inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,gurgaon,zones,déconfinement,lockdown 2.0

Corona, coronavirus, virus, covid, covid-19, Inde

dimanche, 19 avril 2020

Le coronavirus vu par une Française en Inde - 19 avril 2020

19 avril – Vis ma vie d’expat confinée à Gurgaon 2

  • Nombre de cas en France : 112 606 (19 718 morts)
    • Jour de confinement : 32
  • Nombre de cas en Inde : 16 116 (519 morts) 
    • Jour de confinement à Gurgaon : 27 / National : 25

Pour embrayer sur mon dernier post, sache que ma connaissance moustiquante s’améliore de jour en jour.

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,étrangers,police

Si j’ai lu qu’aucune étude scientifique prouvait que les moustiques préféraient le noir, je peux maintenant affirmer une différence flagrante quand je porte un leggin noir et un leggin blanc. Ils ont aussi la manie de se poser sur tous les meubles foncés. Mon Indien préféré pense que c’est pour des raisons de camouflage. Dans l’éventualité où ces insectes sont assez malicieux pour se planquer – j’ai d’ailleurs remarqué que lors d’une chasse acharnée, ils ont tendance à se poser au sol, planque ultime ? – j’ai décidé de laisser traîner des cadavres sur les fenêtres, les murs, le sol, histoire de voir s’ils captent le message… Rien de conclusif pour l’instant !

Mon fils, qui apprend à lire (en anglais), est devenu fan de l’appli duolingo qui enseigne les langues. J’étais pas très chaude, j’ai peur que ça l’embrouille. En plus, il insiste pour lire ses histoires du soir en français. Mais bon, à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles : qu’il fasse donc ce qu’il veut ! Encore un peu de confinement et il sera bilingue – voir trilingue, parce que ça motive son père à lui parler hindi tout ça.

À part ça, un évènement de taille dans ma petite vie d’étrangère en Inde. Ce dimanche, le comité de notre résidence a fait passer un mail de la police demandant aux étrangers de répondre à plusieurs questions : Quelle est votre nationalité ? Que faites-vous en Inde ? Êtes-vous covid-positif ou négatif ? (La question con quand personne n’a accès aux tests.) Avez-vous été en quarantaine ? La lettre de la police accompagnant cette demande n’avait pas d’en-tête, n’était pas signée et venant du CID (Criminal Investigation Department). Les services du consulat français ont immédiatement vérifié avec le Foreign Registration Office, et ce n’était rien d’officiel. Aucune autre résidence où vivent des Français n’aurait reçu ça. Ma voisine polonaise – déjà pas mal énervée en temps normale – monte au créneau. Ça va chier des bulles. (Blague à part, ce genre de requête met quand même un peu mal à l’aise…) En fin de compte, quand la police est venue chercher les données, notre comité leur a demandé une lettre officielle. Ce à quoi la police a rétorqué qu’elle ne voulait que s’assurer du bien-être des étrangers. Et la marmotte...

Pour en revenir à mon post qui te racontait ma vie de confinée à Gurgaon, voici une interview pour blogexpat (cliquez sur le badge ci-dessous) :

Expat Interview

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,étrangers,police

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,étrangers,police

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,Gurgaon,étrangers,police

Corona, coronavirus, virus, covid, covid-19, Inde