Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 02 avril 2014

Des HLM du 19ème siècle...

India,Mumbai,Bombay,chawls,slum,rent,frozen rent agreement Les chawls sont des habitations typiques de Bombay, construites aux 19ème et 20ème siècles (surtout entre 1920 et 1956) par les propriétaires terriens et industriels pour loger la main d’œuvre immigrante. 

Les chawls sont des immeubles avec des « appartements » d’une ou deux pièces, de maximum 18 mètres carrés, reliés entre eux par des corridors et avec des toilettes partagés à chaque étage. Les conditions de vie sont assez sordides dans les chawls, la plupart étant sur le point de s’effondrer. Ils ne font pas partie « légalement » des slums (bidonvilles) qui ne réfèrent qu’aux jodapattis, les cabanes sur les terrains inutilisés et les pavements dwellings, les tentes et cabanes le long des routes. Les familles qui vivent dans les chawls refusent d’en partir. D’une part à cause du faible loyer en plein cœur de la ville, et d’autre part à cause du réseau social qui existe dans ces structures. 

Le Bombay Rent Act de 1947, au moment de la Partition, gela les loyers au niveau du 1er Septembre 1940, afin de protéger les locataires. Ce gel dura plus de 50 ans (le Maharastra Rent Control Act de 1999 reprit le Bombay Rent Act (vingt fois renouvelés) et permit une augmentation des loyers de 5% la première année puis de 4%) et fit la ruine des immeubles – à ce niveau de loyer, les propriétaires ne pouvaient plus investir dans l’entretien ou les réparations. En conséquence de tout ça,  habiter dans un chawl coûte 250 Roupies par mois pour les anciens locataires et on trouve des offres sur internet pour 1 000 roupies. Pour donner un ordre de grandeur, un appartement de 65 mètres carrés (soit le triple de surface) coûte dans le quartier minimum 25 000 Rs (soit 100 fois le loyer !).

India,Mumbai,Bombay,chawls,slum,rent,frozen rent agreement

Chawls de Girgaum - on notera la Merco sur la gauche (ah les contrastes de l'Inde !)

 Sources: http://lib.dr.iastate.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=281... ; http://www.mcgm.gov.in/irj/go/km/docs/documents/MCGM%20Department%20List/City%20Engineer/Deputy%20City%20Engineer%20%28Planning%20and%20Design%29/City%20Development%20Plan/Urban%20Basic%20Services%20in%20Slums.pdf

 http://www.businessweek.com/articles/2012-07-05/mumbais-boom-turns-renters-into-millionaires

 http://www.mahim.com/et/epage61.htm

vendredi, 12 avril 2013

Qui veut mes godes??

 

Dildo market.jpg

Tu veux des lunettes, des jumelles, des jouets pour enfant, un godemiché ?? Attends !! Un quoi ?? Comment on joue avec ??

Alors que la revente des sex toys est interdite en Inde (voir cette note), je suis tombée sur le marché (c’est-à-dire 3 étals) des vibromasseurs ! A mon avis c’est juste une caisse qui s’est égarée par là-bas parce qu’il n’y avait qu’un seul modèle.

Et je suis pas sûre sûre que même les vendeurs sachent ce que c’est ;)

Mais c’est quand même énorme de voir ça en pleine rue !! (Veer Narman Road pour ceux que ça intéresse ;) ).

lundi, 08 avril 2013

Charité bien ordonnée commence par soi-même...

 

Cop at the pirate dvd shop.jpg

Un flic faisant des emplettes au magasin de DVDs piratés !