Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 août 2009

Toi le frère qui est venu...

Et voilà, un Raksha Bandhan de plus… C’est la fête des frères et sœurs. Mais cette année, c’est spécial : je vais pouvoir nouer un bracelet au poignet de mon frère qui est en visite !! Si c’est pas trop fort…

 

Alors voici ce que j’avais écrit l’année dernière sur ce festival : http://www.indiansamourai.com/tag/raksha-bandhan

 

Pour en revenir à mon frère Adrien : premier week-end « acclimatation en douceur » à Matheran : pas de voiture, juste du scrabble et des balades, parfois sous le soleil, parfois sous la flotte (http://www.indiansamourai.com/tag/matheran - enfin là les photos vont être différentes parce que c’était tout vert avec la mousson !).

Nous partons aujourd’hui pour 3 jours à Udaipur…

 

Happy Rakhi !

vendredi, 05 septembre 2008

Toi le frère que je n'ai jamais eu...

Récemment, un Indien qui étudie à l’Alliance française se moquait des fêtes françaises du genre fête des mères, des pères, des grand-mères etc. Il m’a fièrement balancé qu’en Inde, on n’avait pas besoin d’un jour particulier pour célébrer les êtres chers – argument d’ailleurs très répandu en Europe aussi. Sauf qu’il s’est retrouvé con quand je lui ai parlé de la fête des frères et sœurs, évènement d’importance en Inde…

 

Le 9 août, l’Inde célèbre donc le festival de Rakhi ou Raksha Bandhan – la fête des frères et sœurs. Ce jour-là, la sœur attache une ficelle (rakhi) autour du poignet de son frère pour signifier leur lien. En retour, le frère offre des cadeaux à sa sœur. La famille tout entière célèbre ce festival, occasion pour les frères et sœurs de renforcer leurs relations.

 

Rituel : Traditionnellement, la sœur va prendre un bain pour se purifier l’esprit et le corps avant de commencer les préparatifs. Ensuite elle va préparer une pooja thali (le plateau pour la cérémonie), roli (la ficelle), diya (lampe utilisée pour les cérémonies), agarbabors-sis.gifttis (les bâtonnets d’encens), le riz et les bonbons. Au moment de nouer le rakhi, elle crie : "Suraj shakhan chhodian, Mooli chhodia beej Behen ne rakhi bandhi / Bhai tu chir jug jee." (Le soleil brille dans la lumière du jour, le radis répand ses graines ( ??), j’attache ce rakhi à ton poignet oh frère et te souhaite une longue vie.)

Ensuite elle met de la poudre de kumkum sur son front et lui offre des bonbons.

En retour, le frère promet protection. Et il lui donne un cadeau, de l’argent, et sa bénédiction.

 

Pour les filles mariées, ce festival est une belle occasion pour rendre visite à sa famille et à ses frères. Celles qui ne peuvent pas se déplacer envoient des cartes de vœu rakhi.

Si une fille n’a pas de frère, elle en « adopte » souvent un, par le simple acte de lui nouer un rakhi autour du poignet.

 

Ce festival est célébré dans différentes parties de l’Inde. Dans le Maharashtra, Raksha Bandhan est célébré comme Narial Purnima ou le Jour noix de coco de la pleine lune. Dans l’Inde du Sud, on l’appelle Avani Avittam.

 

Origine : On ne connaît pas l’origine de ce festival. Il est dit qu’il y a longtemps, lors d’une guerre, les Dieux perdaient face au démon jusqu’à ce qu’ils fassent un nœud puissant, sacré, autour de leurs poignets. Suite à quoi le démon a perdu la bataille.

 

Dans l’histoire :

Rani Karnawati et l’empereur Humayun. A l’époque médiévale, les Rajputs se battaient contre les envahisseurs musulmans. Rakhi à l’époque signifiait un lien spirituel et la protection des sœurs avant tout. Un incident célèbre raconte comment rakhi a fait tomber les barrières religieuses ; quand Rani Karnawati, veuve du roi de Chittor, réalisé qu’elle ne pourrait pas empêcher l’invasion du Sultant du Gujarat, Bahadur Shah, elle envoya un rakhi à l’empereur Humayun. Ce dernier, touché par le geste, envoya ses troupes sans plus tarder.

 

Alexandre le Grand et le roi Puru. La plus ancienne référence au festival rakhi remonte à 300 après J.-C. à l’époque où Alexandre envahit l’Inde. Il est dit que le grand conquérant fut ébranlé par la fureur du roi Puru dans sa 1ère attaque. Ennuyée, la femme d’Alexandre, qui avait entendu parler de la fête  du rakhi contacta le roi Puru. Ce dernier l’accepta comme sa sœur et quand l’occasion se présenta de tuer Alexandre lors d’une bataille, il s’en abstint.  

 

Raksha.JPG

 

Et puis les Indiens fêtent aussi la fête de l’amitié. Surtout ne pas louper une occasion d’envoyer des textos, et surtout des textos marshmallows

Exemples:
“Hey Pinu,
Missing you so much. Always tried to being your best friend. But things not happened as I thought. May be we are far from each other. But I'll always be there for you & try to make things as we dreamed of!
From
Wanna B Best Friend”


“Hi,
I would like to wish my best friends Chaand, Aman and Deep. You guys are very nice and please don't forget me. I really really miss you all.
Your's best friend
Kapil Virdi”


“Sometimes, I forget to say hi,
Sometimes, I even miss to reply,
Sometimes, my message doesn't reach you,
But, it doesn't mean that I forget you,
I just giving you time to miss me!
Samir”

 

NB : la fête de l’amitié est une tradition qui trouve apparemment ses origines dans la Bible ( ??) et qu’auraient institutionnalisé les Etats-Unis en 1935 chaque 1er dimanche d’août. En 1997, les Nations Unies ont même nommé Winnie l’Ourson « ambassadeur mondial de l’amitié » !! Pas besoin d’explication : on célèbre ses potes ; un évènement marketing comme tant d’autres…

 

Sources: festivals.iloveindia.com; friendshipday.org; raksha-bandhan.com

samedi, 30 août 2008

Ganesh part en voyage!

Alors que son festival approche (Ganapati (NB : pour plus de détails sur le festival : http://www.indiansamourai.com/archive/2007/09/28/ganapati... )) – 3 septembre (après 10j de préparatifs), les Pays-Bas ont commandé à des artisans de Pune (mais oui mais oui et même pour la 4ème année de suite) une statue de Ganesh de 2 mètres 25 en plâtre de Paris et peinture « ecofriendly » (on a respecté les standards écolos de la Hollande).

 

La fête, qui a lieu à la Haye, est organisée par la Société de Culture et d’Heritage Hindous basée au Royaume-Uni. Elle organise des célébrations religieuses et des festivals culturels dans différents pays d’Europe. Le programme pour Ganapati, du 29 au 31 août, sera suivi par des participants de 25 pays, y compris des membres du Parlement Européen, le maire de la Haye, le Premier Ministre des Pays-Bas et des leaders de différents groupes religieux.

 

Pourquoi la Haye ? « La cour internationale de justice y est basée, symbole de paix ; c’est donc le meilleur endroit pour célébrer le festival de Ganesh, lui-même considéré comme un symbole de paix ».

 

17 375 Indiens ont été recensés aux Pays-Bas en 2008. Alors au lieu d’une photo de Ganesh, voici une photo prise à Amsterdam en juin dernier : des Indiens aux couleurs de la Hollande !!

image_0214.JPG

 

 

Et c’est aussi l’occasion de glisser un mot sur la diaspora indienne (la 2ème au monde, avec environ 25 millions d’Indiens Non Résidents (INR) et de Personnes d’Origine Indienne (PIO).

Diaspora indiennne en 2005.JPG

§          En Grande-Bretagne :D’après un recensement en 2001, 4,37% de la population de Grande-Bretagne s’identifient comme « asiatiques » et 0,36% comme mixtes (blancs et asiatiques), soit un total de 2,46 millions de personnes – asiatiques signifiant, dans ce contexte, Indiens, Pakistanais et Bangladais.

 

§          Aux Etats-Unis : Les Indiens des Etats-Unis, un des groupes les plus importants de la diaspora indienne, sont 1,7 millions et probablement les plus riches (leur revenu médian étant 1 fois et demi celui des Etats-Unis) – en 2000, le magazine Fortune estimait que la richesse créée par les entrepreneurs indiens de la Silicone Valley à 250 milliards de dollars.

 

§          Malaisie : Beaucoup d’Indiens ont émigré en Malaisie pour travailler dans les plantations lors de la colonisation. Ils représentent aujourd’hui 7% de la population malaisienne (la plupart étant originaires du Tamil mais aussi du Kerala et du Karnataka – Etats du Sud).

 

§          Au Moyen-Orient : Il y a une énorme population indienne au Moyen-Orient, surtout dans les riches monarchies du golf persique. 42% de la population de Dubai est indienne !

 

§          En Afrique du Sud : Les Britanniques ont « importé » des fermiers indiens au 19ème siècle en Afrique du Sud. Dans cette région ont également émigré beaucoup de marchands du Gujarat (Etat de l’Ouest de l’Inde). On se rappelle que c’est en Afrique du Sud que Gandhi a commencé sa révolution contre les colonisateurs.

 

§          Au Canada : En 2001, il y avait 713 330 personnes qui s’auto proclamaient d’origine indienne (« indienne de l’est » pour ne pas confondre avec les Indiens d’Amérique). Les 1ers Indiens à émigrer au Canada étaient surtout des Sikhs du Punjab (Etat du Nord Ouest de l’Inde) désireux de faire fortune à l’étranger. Victimes du racisme, beaucoup ont décidé de rentrer. Depuis la fin des quotas en 1967, environ 30 000 Indiens arrivent chaque année au Canada.

 

§          Et en France ?? Ils seraient environ 500 000 / Voir le site de la DIASPORA INDIENNE DE FRANCE (D.I.F) : viadeo.com/hubView/0021l4sy90dc4mf3

 

Sources : indiawijzer.nl/indian_diaspora ; nriol.com/indiandiaspora ; Times of India; hinduheritage.org.au ; ladocumentationfrançaise.fr; savoirs.essonne.fr