Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 25 novembre 2011

Orissa ou l’Inde et sa pieuse tradition… 2

Au petit déj, la salle de restaurant est vide, ainsi que les plats. On a l’impression de demander la lune quand on demande des toasts. Nous laissons tomber : on achètera des gâteaux sur la route. Ben oui sauf que la voiture va avoir 30 minutes de retard... Les gars de l’accueil nous renvoient au petit déj où la nourriture s’est matérialisée. Nous nous gavons de parathas et de patates !

 

Nous allons visiter le Temple du Soleil à Konark, un chariot massif avec 24 roues géantes. Un temple énorme en pierre qui date du 11ème siècle, rénové en partie, avec plein de sculptures érotiques de la période tantrique (bientôt un post là-dessus).

Parenthèse sur l’un des paradoxes indiens : ils vénèrent des pénis (le lingam de Shiva), de nombreux temples sont ornés de sculptures à caractère sexuel mais le moindre soupçon de nichon à la télé apparaît en flou et le sexe est un ENORME tabou.  Un héritage des Anglais selon des amis indiens ; m’est-avis que bien bien avant ça, les invasions arabes dès le 8ème siècle y furent pour quelque chose aussi  – et je ne suis pas la seule à penser ça ! Plus ici). Et voilà les Indiens coincés entre tradition millénaire et « modernité ». Moi j’dis ça, j’dis rien…

 

Le complexe du temple était superbe, non seulement l’architecture (voir plusici et ) mais les jardins, et nous en avons bien profité malgré la chaleur et les Indiens qui nous arrêtaient toutes les 30 secondes (je n’exagère pas) pour nous prendre en photo. Un peu relou quand même…

 

Petit arrêt à la plage sur le retour. Plage vierge dès qu’on s’éloigne un peu. Sans doute la plus belle et la plus calme que j’ai vue en Inde.

 

Pause déjeuner à 15h30 dans le seul restaurant ouvert. « Ouvert toute la journée ». Le serveur nous amène le menu et nous laisse nous y perdre dedans. Et puis au moment de la commande (genre 10 minutes plus tard), il n’y a que du « fried rice ». Normal. Et un chai ? Non ? Bon… Il arrive quand même à se sortir les doigts du c… pour me faire un thé !

 

Ensuite c’est super ! Il y a un monde incroyable sur la plage. La tradition en ce jour propice (Kartik Purnima) c’est d’envoyer de petits bateaux à la mer, en commémoration des proches qui partaient en ce jour à Java, Sumatra, Bali (d’où le nom de Bali Yatra ou encore Boita Bandana). Beaucoup de gens viennent à la plage pour ça, y compris des Indiens tribaux, les vieilles femmes ne portant pas de blouse sous leurs saris etc. Quelle piété !

 

Une superbe expérience donc, notamment avec une pouja (cérémonie) sur la plage à 18h30 où les Hindous se purifient par le feu. On nous a beaucoup pris en photo mais c’était normal, on faisait la même chose !!

 

 

De Konark, Orissa - Nov 2011

 

mercredi, 23 novembre 2011

Orissa ou l’Inde et sa pieuse tradition… 1

 

J’ai récemment fait une mini-virée en Orissa.

 

L’Orissa, et plus précisément Puri, c’est là : 

 

Map Orissa Puri.jpg

 

Question immédiate quand je parle de ce voyage (des Indiens et des autres) : « mais qu’est-ce que tu es allée faire là-bas ? »

Je cherchais un endroit à visiter avec mes amis, avec une grosse contrainte de temps – ce qui n’aide pas en Inde.

 

J’avais posé une première option sur Bundi, au Rajasthan. Super bucolique. Mais ça impliquait une nuit de train + une heure de voiture pour y aller et 3 heures de train + un avion pour rentrer. Et puis en faisant des recherches j’ai découvert que nous manquerions le festival local de quelques jours. Mais que nous pourrions choper celui de Puri, en Orissa. C’est une ville sacrée en Inde et il y a un festival ! Et voilà-t-y pas que c’était facilement accessible en avion et pas trop cher. Aussitôt dit aussitôt fait !!

 

Nous arrivons au mini aéroport de Bhubaneshwar. Quel bonheur de pouvoir marcher de l’avion à l’aérogare !! Nous trouvons une voiture sans problème pour Puri (à 1h30 de là). Il fait nuit donc nous ne voyons rien. En revanche nos oreilles en prennent plein la vue. Musique indienne à donf et le chauffeur est un allumé du klaxon. Du jamais vu. Vraiment. Et étonnamment les 2 autres chauffeurs que nous avons eu là-bas, pareil !!

 

Nous finissons par trouver l’hôtel. J’ai réussi à prendre le dernier sur la plage, le chauffeur croyait qu’il n’existait pas ! Il n’y a pas de toit, le 4ème étage est en construction et visiblement les travaux ont été arrêtés. Le restaurant est au sous-sol, « joliment » décoré de fleurs en plastiques. Il n’y a personne… Des mecs passent à moitié à poil (apparemment le restaurant est entre les quartiers du personnel et la douche). Le poisson grillé est bon mais le poulet est à peine décongelé. Je suis obligée de le faire remarquer. Réponse du type – qui honnêtement n’exprimait rien (le vide absolu) : « c’est la clim ». Bon, on va pas y arriver, le truc est mal cuit et pas réchauffé et il me parle de la clim !

 

La nuit se passe en fanfare, sous les pétards et autres pétarades…

samedi, 05 novembre 2011

Il y a 5 ans...

 ...je débarquai en Inde…

Voici 2 dialogues assez typiques quand des non-Indiens m’interrogent sur la durée de mon séjour en Inde. Le 1er c’est en général avec un non-Indien qui 1. n’a jamais été en Inde, 2. y a passé des vacances ou 3. vient d’arriver. Et le 2nd avec une non-Indien qui s’est frotté à l’Inde de plus près…


-          5 ans ?? Tu dois être amoureuse de l'Inde!!

-          Euh… Non. Je n’adore pas, je ne déteste pas, j’ai simplement trouvé une petite place. Et j'apprécie de découvrir des choses nouvelles tous les jours (pas toujours agréables mais c'est pas grave).

 

-          5 ans ?? Mais comment tu fais ?? (sous-entendu, comment tu tiens le coup?)

-          Euh… J’ai un équilibre professionnel et affectif sur place. Et après 5 ans d’introspection – je passe beaucoup de temps avec moi-même ! – j’ai peut-être même atteint un équilibre intérieur !!

 Pour fêter l’évènement, j’ai décidé de sélectionner une photo de chaque endroit où je suis allée pour mes loisirs. Passons sur le fait que ça m’a pris un temps monstre, j’ai réalisé que, quand même, j’ai vu des choses incroyables !! C’est peut-être aussi un peu pour ça que je reste ;)

 Alors voici mon patchwork (il y a un album (voir sur la droite) pour le détail de où ont été prises les photos); ce sont des photos qui me plaisent, pas forcément touristiques, et aucune n'a été retouchée! :

inde,album,photos,anniversaire

Cliquer sur la photo pour agrandir

 

inde,album,photos,anniversaire

Les endroits que j'ai visités pour le plaisir...