Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 29 mai 2017

Ouvrir un compte bancaire en Inde

Il y a quelques années, il fallait un ‘sponsor’ indien pour pouvoir ouvrir un compte. Apparemment les choses se sont simplifiées et tout le monde peut ouvrir un compte bancaire en Inde (sous certaines conditions bien sûr) : touristes, étudiants, expatriés etc.

Pour commencer, il y a pléthore de banques en Inde.

Inde, banque,, compte bancaire, touriste, étudiantLes banques privées locales (mais bien) :

  • HDFC – J’ai testé
  • Axis – J’ai testé
  • ICICI

Les banques internationales

  • Citibank – J’ai testé
  • HSBC

 

inde,banque,compte bancaire,touriste,étudiant,oci,resident,documents,expatrié TOURISTE

Principe :

Si vous voyagez en Inde, vous pouvez ouvrir un compte NRO (Non-Resident Ordinary).

Vous pouvez y déposer de l’argent gagné en France ou en Inde. Les intérêts gagnés sur ce compte sont imposables en Inde. Vous pouvez utiliser ce compte pour faire des paiements en Inde.

Il faut uploader les documents en ligne (ça prend moins d’une heure) et ensuite compter 3-4 jours pour que le compte soit activé.

Documents pour ouvrir un compte NRO touriste :

  1. Passeport
  2. Visa touriste
  3. Preuve de résidence en France (le passeport est apparemment accepté, comme le permis de conduire, ou une facture d’électricité ou de téléphone de moins de 2 mois, un relevé de banque de moins de 3 mois)
  4. PAN Card que vous n’aurez probablement pas et donc le cas échéant la Form 60 (ici)
  5. La déclaration FATCA / CRS (téléchargeable sur le site de la banque choisie)
  6. L’annexe CKYC (téléchargeable sur le site de la banque choisie)
  7. Le formulaire de la banque à remplir en ligne
  8. 2 photos
  9. Photocopies du tout signées

Transférer les fonds de la France (ou l’étranger) vers un compte en Inde :

C’est facile.

  • Vous pouvez le faire via votre banque française.
  • Ou WesternUnion.
  • Ou la banque indienne (ICICI a par exemple un module Money2India).
  • Ou PayPal.
  • Ou bien un site de transfert et Moneytis peut vous faire la comparaison de tous les sites

Rapatrier des fonds d’un compte NRO en France (ou à l’étranger) (3) :

Vous pouvez rapatrier ce qu’il reste sur votre compte dans la limite de 1 million de dollars par an. Attention, il faut que le compte ait été actif sur une durée maximale de 6 mois et qu’il n’y ait pas eu de dépôt de roupies (en-dehors des intérêts) pour pouvoir rapatrier les fonds. Si vous êtes touriste et que vous restez plus de 6 mois, il faudra demander une autorisation spéciale de la RBI (Reserve Bank of India).

 

inde,banque,compte bancaire,touriste,étudiant,oci,resident,documents,expatriéETUDIANTInde, banque,, compte bancaire, touriste, étudiant

Principe :

Si vous venez étudier en Inde, vous pouvez ouvrir un compte NRO (Non-Resident Ordinary).

Vous pouvez y déposer de l’argent gagné en France ou en Inde. Les intérêts gagnés sur ce compte sont imposables en Inde. Vous pouvez utiliser ce compte pour faire des paiements en Inde.

Il faut mettre les documents en ligne (ça prend moins d’une heure) et ensuite compter 3-4 jours pour que le compte soit activé.

Règle :

Il faut, dans les 30 jours après ouverture du compte, déposer à la banque une preuve de résidence en Inde. En attendant la vérification de l’adresse, maximum 1 000 dollars peuvent être déposés et 50 000 Roupies retirées.

Documents pour ouvrir un compte NRO étudiant :

  1. Passeport
  2. Visa Etudiant (ou visa touriste avec lettre d’admission de l’institut)
  3. Preuve de résidence en France (le passeport est apparemment accepté, comme le permis de conduire, ou une facture d’électricité ou de téléphone de moins de 2 mois, un relevé de banque de moins de 3 mois)
  4. PAN Card que vous n’aurez probablement pas et donc le cas échéant la Form 60 (ici)
  5. La déclaration FATCA / CRS (téléchargeable sur le site de la banque choisie)
  6. L’annexe CKYC (téléchargeable sur le site de la banque choisie)
  7. Le formulaire de la banque à remplir en ligne
  8. 2 photos
  9. Preuve de résidence en Inde (dans les 30 jours après l’arrivée)
  10. Photocopies du tout signées

Transférer les fonds de la France (ou l’étranger) vers un compte en Inde :

C’est facile.

  • Vous pouvez le faire via votre banque française.
  • Ou WesternUnion.
  • Ou la banque indienne (ICICI a par exemple un module Money2India).
  • Ou Paypal.
  • Ou bien un site de transfert et Moneytis peut vous faire la comparaison de tous les sites

Rapatrier des fonds d’un compte NRO en France (ou à l’étranger) (3) :

Vous pouvez rapatrier ce qu’il reste sur votre compte dans la limite de 1 million de dollars par an. La RBI (Reserve Bank of India) ne mentionne pas de durée maximale d’ouverture du compte mais il est raisonnable de supposer que c’est lié à la durée du visa.

 

inde,banque,compte bancaire,touriste,étudiant,oci,resident,documentsEXPATRIE TRAVAILLANT EN INDE (employment visa)

Ça marche aussi pour les OCI et les autres résidents en Inde (ceux qui ne travaillent pas), je pense.

Vous pouvez ouvrir un compte Domestic / Resident, bref un compte domestic ‘Resident Individuals’ (qui peut être un compte d’entreprise ou un compte propre (un compte normal ‘current/saving’).

Documents pour ouvrir un compte Resident Individual :

  1. Passeport
  2. Visa employment (ils peuvent aussi demander le contrat)
  3. Preuve de résidence (copie du livret FRRO ou OCI)
  4. Preuve d’adresse en Inde
  5. PAN Card et le cas échéant la Form 60 (ici) – enfin il faudra dans tous les cas faire la demande de PAN Card (c’est le numéro pour les impôts)
  6. Le formulaire de la banque à remplir en ligne
  7. 2 photos
  8. Photocopies du tout signées

NB : Il faut en général envoyer scan du visa renouvelé tous les ans pour que le compte continue à être actif. Après 12 mois sans transaction, le compte est considéré comme inactif – les intérêts continuent à courir mais on ne peut plus faire de transactions. Il y a possibilité de réactiver un compte inactif.

Transférer les fonds de la France (ou l’étranger) vers un compte en Inde :

A priori y a pas besoin vu que vous allez travailler. Sinon les méthodes données plus haut pour les touristes et les étudiants tiennent !

Rapatrier des fonds d’un compte indien en France (ou à l’étranger) (3) :

Pour rapatrier des fonds, il faut savoir que c’est très réglementé et que les solutions de transfert en ligne risquent de ne pas marcher.

En général il faut donc aller à la banque et remplir le formulaire de ‘foreign remittance’. Il faut avoir en main les détails du compte sur lequel on transfert les fonds (IBAN et SWIFT). Il faut également donner des preuves de salaire (vu qu’on ne peut pas transférer plus que son salaire net de toutes les déductions et impôts) : feuilles de salaire signées (couvrant le montant à rapatrier, par exemple 3 mois si on veut transférer l’équivalent de 3 mois de salaire net), ou Form 16, ou certificat de l’employeur.

On peut aussi utiliser Western Union ou d’autres agents du même type, même si je n’ai jamais essayé.

 

Pour résumer les comptes non-résidents:

 Inde, banque,, compte bancaire, touriste, étudiant

Inde, banque,, compte bancaire, touriste, étudiant

dimanche, 07 mai 2017

Mon photoblog - Et ca repart !

En ce jour historique (pour la France), je recommence mon photoblog. Une panne d'appareil m'avait obligée à interrompre ma série '365 jours en Inde' à 241 photos et des brouettes...

Je me lance cette fois-ci pour un 'Photo Tour de l'Inde en 80 jours' !

Photoblog.jpg

A photo tour of India in 80 days

lundi, 17 avril 2017

La tête dans les étoiles (ou pas)

Histoire de faire rêver un peu mon Indien préféré, je décidai de lui faire la surprise de fêter son anniversaire sous un ciel étoilé – c’est un peu son truc les étoiles depuis qu’on a regardé Cosmos sur Netflix !

Pour commencer par le commencement, je googlai « meilleur endroit en Inde pour regarder les étoiles » et tombais là-dessus :

inde,uttarakhand,nainital,observatory,étoiles,kumaon hills

Super excitée (surtout parce que cet endroit était à peu près accessible), je me renseignais sur comment visiter ce truc-là, de nuit. Alors de nuit, ils font plus mais de jour oui. Ça me paraissait bien un peu bizarre d’aller voir les étoiles en pleine journée mais en Inde tout étant possible (et puis pourquoi ils feraient des visites de jour ?), mon cerveau ne s’est pas penché trop longtemps sur la question. D'autant que mon collègue m’a confirmée que mon idée tenait du génie, que c’était un endroit génial et qu’on pouvait y voir les étoiles !

Il me fallut remplir un formulaire en ligne, et attention, il faut le faire au moins 30 jours à l’avance. Tout pile un mois avant le jour J, entre deux visites terrain, je m’y collais et bien m’en pris car le site s’est arrêté de fonctionner pendant les deux semaines suivantes ! (J’y allais souvent pour voir si ma demande avait été acceptée.)

L’étape suivante fut de réserver une chambre pas trop loin de Nainital. Surtout pas à Nainital, une petite ville super bondée qui n’a rien de trop charmant à mon goût. Heureusement il y a pas mal de ‘boutiques hôtels’ dans les environs. Soulitude sut me séduire, de par son nom, sa page web qui mentionne ‘star gazing’ comme une activité et la chambre qui a des plafonds vitrés pour voir les étoiles. Et il ne restait plus qu’une chambre quand je réservai trois semaines à l’avance, j’y vis un signe du destin !

inde,uttarakhand,nainital,observatory,étoiles,kumaon hills

Et ainsi nous nous en fûmes nous faire les 9 heures de voiture qui séparent Gurgaon des montagnes de l’Uttarakhand. Un voyage sans heurt, avec un Bébé Samourai tout à fait à peu près calme. Nous nous dégourdîmes les jambes dès notre arrivée ; et j’étais un peu inquiète parce que le ciel était couvert. Ils sont fortiches les Indiens mais quand même, même si ils arrivent à voir les étoiles avec le soleil, certainement que des nuages seraient un obstacle !

Le lendemain, le ciel est un peu dégagé et nous roulons les deux heures pour aller à l’observatoire. A l’heure du rendez-vous, pas âme qui vive. Ah si tiens un gardien. Qui, même si il n’a pas l’air de trop comprendre ce que nous fabriquons là, nous indique que l’équipe déjeune et que ça risque de prendre un moment parce qu’ils n’ont pas de voiture et que le réfectoire est à pétaouchnok. Du coup nous offrons de faire le taxi.

Le scientifique en chef qui nous avait été attribué n’est pas là. A la place nous avons un ingénieur assistant. Qui nous montre une petite vidéo sur l’histoire de l’observatoire. Puis nous emmène voir la bête. Et… voilà ! En fait d’étoiles nous avons vu un téléscope. Sans commentaire.

L’hôtel n’avait pas de téléscope à taille humaine, ils avaient juste un client récurrent qui venait prendre des photos. Mais le ciel était beau quand même, plus qu’à Gurgaon. Même si en fait la fin de l’hiver (mi-février) n’est pas trop la saison pour mater les étoiles, avec les nuages qui se créent dû au réchauffement. Et puis aussi il n’avait de Soulitude que de nom : il est presque encastré entre deux autres maisons et des travaux sont en cours. Malgré tout l’hôtel est très agréable (surtout notre chambre un peu à l’écart), le staff très aidant et la bouffe très bonne.

Et puis tous les deux nous adorons les montagnes de ce coin de l’Inde, alors pas de regrets, c’était un chouette week-end, un de ceux qui se mérite (avec 2 jours de voiture sur les routes indiennes) !

PS : Réflexion faite j’ai dû confondre observatoire et planétarium ?

Kumaon Hills

inde,uttarakhand,nainital,observatory,étoiles,kumaon hills

inde,uttarakhand,nainital,observatory,étoiles,kumaon hills

inde,uttarakhand,nainital,observatory,étoiles,kumaon hills