Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 04 novembre 2008

Et ben...

Ca y est je viens de trouver l’argument imparable! A tous ceux qui me sortiront que les Occidentaux divorcent trop facilement (cf une note de la semaine dernière sur le mariage arrangé), je répondrais que faut pas pousser mémé dans les orties, les Indiens divorcent pour cause… d’acné (vulagris). Si c’est pas dégueulasse… Le juge aurait quand même  pu conseiller une cure de roaccutane avant de prononcer le divorce pour « fraude » (la famille aurait caché cette maladie « dramatique » pour la mariée mais carrément « traumatisante » pour le marié !!)… Le choc lors du mariage n’empêche, quand le type lève le voile de la nana qu’il voit pour la première fois !!

Article_TOI_Divorce for pimples_031108.pdf

 

Dans la série « arguments qui tuent », que répondre à un Indien qui nous dit que c’est une honte que les Français ne parlent pas anglais ? Que c’est parce qu’on n’a pas été colonisé. C’est un coup bas mais ça fait mouche !!

Ok on a eu chaud aux fesses pendant la guerre de 100 ans (116 ans : de 1337 à 1453 – http://francehistoire.free.fr/moyen/guerre2.html ) mais bon rien de comparable à la colonisation de l’Inde !

 

Et pour finir sur le mariage, deux jeunes suédoises lesbiennes se sont mariées à Agra (la ville du Taj Mahal). C’est le premier mariage lesbien et les choses se sont un peu envenimées ; le pujari (curé local) est porté disparu… (il se serait enfui)…

Article_Deccan Herald_Lesbians get married in Agra_021108.pdf

lundi, 27 octobre 2008

Happy Diwali!!

J’ai fui Pune et le Maharashtra en espérant qu’il y aura moins de pétards au Kerala… Pas sur, pas sur. Voila un festival qui me plait moyen : fête des lumières de par son nom, les Indiens en ont fait la fête du bruit (et des pétards) et pas moins de 29 personnes se sont déjà faites exploser (le 23 octobre), avant que les festivités n’aient commencé !

En tout cas, y a des guirlandes partout, on dirait Noel ! Et on va bien manger…

Pour la petite histoire :

Diwali est, dans certaines régions de l'Inde, considéré comme le nouvel an hindou, fêté le jour de la nouvelle lune de novembre, aussi appelé "lune noire" puisque la lune est invisible. C'est une fête très populaire en Inde où l'on s'offre des cadeaux et on allume un grand nombre de feux d'artifice.

Diwãli (forme contractée) est aussi transcrit Dipavãli ou Deepavali (du sanskrit, rangée de lumière). C'est la fête hindoue des lumières, qui se tient le dernier jour du calendrier Vikram, l'un des calendriers hindous utilisés par les Indiens du Nord. Le jour suivant est le début de la nouvelle année appelée par les Indiens du Nord Annakut.

Dans l'Inde du Sud, Divâlî ne coïncide pas avec le début de la nouvelle année, car un autre calendrier est utilisé, le calendrier Shalivahana. Dans l'Inde du Sud, la nouvelle année, appelée Ugadi, est célébrée en Andhra Pradesh et au Karnataka. Vishu et Varsha Pirappu sont célébrés respectivement au Kerala et auTamil Nadu. Ces trois fêtes sont habituellement célébrées au printemps, en général en mars ou avril.

 Source : http://www.diwali.be/index.php?option=com_content&task=view&id=50&Itemid=183

mardi, 21 octobre 2008

TOC TOC

India Door.JPG

06:17 Publié dans N'imp | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |