Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 24 mai 2009

April fool / Poisson d'avril

Maid in India

 

J’ai reçu l’appel le plus inattendu à Noël. C’était mon ancienne employée de maison qui avait travaillé chez moi presque 13 mois. A l’instant où je décrochais, elle lança « Joyeux Noël didi* ». Et avant que j’ai pu répondre à ses vœux ou exprimer ma surprise à son geste soudain, elle ajouta : « Vous devez penser que je vous appelle pour que vous me repreniez. J’appelle juste pour vous souhaiter mes vœux puisque votre numéro est enregistré dans mon « mobaail** » ».

 

Quand elle travaillait pour moi, elle me donnait toujours un « miss coll*** » si elle était en retard ou si elle ne venait pas. Elle attendait de moi que je rappelle au plus vite ; autrement elle n’arrêtait pas sa série d’appels en absence. Tout ça après que quelqu’un lui a appris à utiliser le portable que son mari lui avait offert. Une semaine avant Diwali (une grande fête indienne), elle avait l’air un peu fâchée contre moi. Je pensais qu’elle devait faire son cinéma pour avoir un bonus. Tout en « dushting**** », elle lança : « I told you my budday that November 10 is my married aniversary. You never greeted me***** » Pour une personne comme moi, qui oublie de féliciter sa famille et ses amis, la raison de sa mauvaise humeur fut un choc. J’essayais de me rattraper en lui offrant un gâteau au chocolat le lendemain.

 

Il y a quelques semaines, quand elle est partie, elle m’a simplement annoncé : « Je ne prends plus de plaisir à travailler chez vous et je ne viendrai plus à partir de demain. S’il vous plaît donnez-moi mes arriérés et le cadeau de Noël pour mes enfants. » Peut-être que c’est ce cadeau qui m’avait rappelée à son bon souvenir ce jour-là. C’était un gentil geste auquel j’ai répondu en lui souhaitant la bonne année.

 

Je pense à nouveau à elle alors que le 1er avril approche. J’ai reçu un appel en absence d’elle le 1er avril l’année dernière m’informant qu’elle ne viendrait pas travailler. J’étais furieuse et pestais quand soudain la sonnette sonna. J’ouvrai la porte et fut surprise de la trouver sur le palier, rigolant, « Aprail Phool didi****** ». L’histoire ne se termina pas là. De ma maison, elle appela sa prochaine cible, une autre didi qui s’énerva qu’elle ne vienne pas travailler.

Et maintenant je réfléchis à quel genre de poisson je pourrais lui faire  cette fois-ci !

 

* didi = sister

** mobaail = mobile (portable)

*** miss coll = missed call = appel en absence

**** dushting = dusting = faire la poussière

***** « Je vous ai dit que le 10 novembre était mon anniversaire de mariage et vous ne me félicitez jamais. »

****** Aprail Phool =  April fool = poisson d’avril

Source: 1er avril, Times of India, Divya A.

12:06 Publié dans N'imp | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

dimanche, 03 mai 2009

Observation du dimanche

Alors que j’entamais mon 3ème jour de glande intensive – pas si facile de décrocher du boulot mais je me force ;) – j’ai résolu une énigme… Je trouve régulièrement des plumes de duvet de pigeon dans ma cuisine, ce qui n’est techniquement pas possible… Jusqu’à ce que je vois la coupable prise en flag et pige le truc !!

 

Fourmi.jpg

 

Il faut le savoir : l’éléphant est l’animal le plus fort : il est capable de soulever 300 kg avec sa trompe (il faut dire qu'elle ne compte pas moins de 30 000 muscles, à comparer aux 500 muscles de l'être humain). MAIS le gorille peut soulever plus de 1 000 kg alors qu’il ne pèse (que) 300 kg (5 tonnes pour l’éléphant). C’est donc, en proportion, le gorille le plus fort.

Cependant, c'est chez les insectes qu'on trouve les records de poids porté. La fourmi a la capacité de soulever 50 fois son poids. Si l'homme était capable de cet exploit, il pourrait tenir à bout de bras trois tonnes ! Le hanneton, lui, peut déplacer 80 g, c'est à dire 400 fois son poids et il peut même soulever 100 g (auquel cas il ne peut plus bouger). Enfin, champion des champions, le scarabée rhinocéros qui pèse 0,25 g supporte sur son dos et déplace 850 fois son propre poids. S'il avait la taille d'un humain, il soulèverait 60 tonnes ! L'homme quant à lui ne peut déplacer que 17 fois son poids et encore, pas en portant cette charge, mais en la tirant.

 

Autre observation sur mes fourmis : elles sont carnivores ; alors qu’elles snobent royalement le riz que je laisse traîner, faut les voir se lancer sur un bout de saucisson… Le côté positif : j’ai rarement du saucisson à la maison ! Le côté négatif : merde, du saucisson quoi !

 

Alors pourquoi une plume ??

Apparemment une plume est composée de kératine qui représente 85,9% de la teneur en protéine. Les humains fabriquent de la poudre de la farine ou poudre de plumes qui a un faible apport nutritif (0,5% de méthionine, 2,2% de lysine, 0,8% d’histidine et 0,7% de trytophane) mais est riche en cystéine. Elle a en revanche un relativement bon apport énergétique, comparable à la farine de sang (toutes deux pauvres en matières minérales).

Alors de deux choses l’une : soit mes fourmis sont capables de fabriquer de la poudre de plume ou bien elles utilisent les propriétés isolantes et thermiques des plumes pour protéger la fourmilière avant la mousson ?

 

Oui oui je me pose des questions existentielles…

 

Sources : L’Internaute

http://www.linternaute.com/science/biologie/dossiers/06/0606-records-animaux/9.shtml

Wikipédia

http://fr.wikipedia.org/wiki/Penniforme#Production_de_cyst.C3.A9ine

12:40 Publié dans N'imp | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fourmi |  Facebook | |

mardi, 28 avril 2009

Ask the Sexpert

Ca faisait longtemps: une question au sexpert!! et de taille...

Mumbai Mirror – 27/04/09

 

1/ En raison d’une utilisation prolongé de mon pénis, il a considérablement rétréci (il ressemble à un pénis d’âne). Est-ce que j’ai un problème ? 2/ Mon prépuce se décalotte entièrement jusqu’à la base. Est-ce normal ?

1/ L’utilisation prolongée du pénis ne provoque en aucun cas  de réduction de la taille.  Avez-vous déjà regardé de près un pénis d’âne ? D’après ce que je sais, il ne rétrécit jamais. 2/ C’est normal.

 

11:33 Publié dans N'imp | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |