Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 juillet 2012

Alors, tu vas rester en Inde ??

 La question à cent roupies…

Question que l’on peut légitimement me poser après cinq ans et demi mais qui ne m’emmerde pas moins. Vu que je n’ai pas la réponse.

 

En revanche, ce que je peux dire c’est que malgré toutes les mises en garde de mes amis mumbaites, Delhi est une ville assez « facile » à vivre.

Plus propre, plus spacieuse, plus fluide, plus culturelle que Mumbai. 

Moins accessible (rien ne se fait à pied), moins dynamique (tout ferme très tôt), moins peuplée (même si les chiffres sont équivalents, on n’a pas la même sensation de surpopulation), moins ouverte sur l’horizon (forcément y a pas la mer), moins sécurisée le soir… Bref deux villes complètement différentes…

 

Enfin, comme j’ai l’habitude de dire, ce n’est pas le lieu qui fait l’endroit mais les gens que l’on y rencontre… Et jusqu’à présent les delhiites que j’ai rencontrés sont plutôt sympas !

 

Quand j’ai emménagé à Mumbai j’ai cru que jamais je ne me ferai à l’humidité. Se sentir gluant en permanence, très peu pour moi ; les odeurs de champi dans mes draps très peu pour moi. Et finalement ? J’ai regardé mes outils ménagers rouiller les uns après les autres. J’ai appris à manger du pain moisi. Bref je m’y suis faite.

 

Et le truc à Delhi c’est que j’ai chaud. J’ai très chaud. J’ai très très chaud. Je me lève, j’ai des nausées tellement j’ai chaud. Je ne mange plus tellement j’ai chaud. Je suis si fatiguée tellement j’ai chaud. Allez, on en reparle l’été prochain !!

 

PS : Pour montrer que je rigole pas, voilà ce qui est arrivé à mes bougies !!

 

 

Inde,Delhi,Mumbai,villes,chaleur,été,canicule

Inde,Delhi,Mumbai,villes,chaleur,été,canicule

 

mardi, 10 juillet 2012

Premiers jours de pluie à Delhi

Le 8 juillet 2012, sur la terrasse de mon immeuble...

IMG-20120708-00732.jpg

IMG-20120708-00740.jpg

IMG-20120708-00741.jpg

lundi, 04 juin 2012

Agence pour l'emploi locale

Si l'ANPE te saoule, essaye donc la méthode indienne: Tu t'assoies au coin d'une rue, de préférence à l'ombre, avec tous tes copains menuisiers, et tu attends que le travail vienne à toi!!

Inde,emploi,agence,menuisiers,ANPE,main d'oeuvre

Moi qui en cherchais un partout, de menuisier, je sais maintenant où le trouver!

Ici il y a donc le marché aux légumes, aux meubles, aux plombiers. Facile quoi...