Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 01 novembre 2009

Sexy ou pas sexy?? La moustache en Inde

Pour le mois de novembre, le  http://lebombayblog.canalblog.com/ nous propose un sujet «  photo de moustache ». J’ai donc fouillé ma photothèque de photos – un paquet de photos en 3 ans… Et ben, que couic. Pas une moustache (en fait assez peu de photos d'Indiens vu que ça me gène de balancer mon objectif à la tête des gens comme si j'étais au zoo. Bon sauf quand ils insistent. Et ça arrive quand même souvent. Mais du coup j'ai plus envie.). Enfin si quelques-unes…

 

Moustache 1.jpg

 

Photo n°1: La moustache… brillant par son absence

 

Moustache 2.jpg

 

Photo n°2 : La moustache féminine

 

Moustache 3.jpg

 

Photo n°3 : La moustache indienne classique

 

« J’ai 25 ans et je porte la moustache traditionnelle indienne depuis que j’ai 18 ans. C’est une partie importante de mon identité, et bien que je sois le seul de mes amis et de ma famille à avoir une moustache, j’en suis très fier. Chaque fois que ça gratte, je me souviens que je suis Indien. »

Témoignage d’un Indien lambda.

 

Moustache 4.jpg

 

Photo n°4 : La seule photo de moustache un peu sympa que j’ai trouvée

  

Comme les histoires de poils faciaux m’intéressent (voir : http://www.indiansamourai.com/archive/2008/05/14/histoire-de-poils-suite.html ; http://www.indiansamourai.com/archive/2008/02/08/histoires-de-poils-dans-les-oreilles.html), je me suis naturellement penchée sur la question. Qu’est-ce avec la moustache en Inde ? Et nous voici partis pour une petite histoire de la moustache…

 

Anecdote.

Shiv s’est fait engueuler une fois par le vendeur de tabac en bas de chez nous à Pune : il était Indien et il devait porter une moustache, pas le collier. Non mais oh !

 

Origine.

Le mot moustache (français) vient de l’ancien italien Mustacchio qui vient lui-même du grec moyen Moustaki, diminutif du grec mystak (lèvre supérieure).

 

La moustache aujourd’hui en Inde.

Après avoir fouillé ma photothèque en vain, j’ai décidé de prendre le train et de faire bien attention. Résultat : pas une moustache bizarre et surtout, bien la moitié des mecs n’avaient pas de moustache du tout !! Et oui, la moustache est bel et bien en train de disparaître en Inde (sauf chez les Sikhs qui n’ont pas le droit de couper leurs poils – « kesh » et chez les portiers des hôtels 5 étoiles). C’est confirmé dans le livre Hair India - A Guide to the Bizarre Beards and Magnificent Moustaches of Hindustan (2008).

 

 

Historique.

Que nenni, la moustache n’a pas été apportée en Inde par les Anglais. Nan, nan, nan. Avant le 18ème siècle, seuls les hommes des castes supérieures étaient autorisés à porter la moustache. Les autres devaient être rasés ou porter une barbe.

De 1850 à 1950, la moustache était un symbole de pouvoir et de forte personnalité. Ca faisait partie de l’étiquette. Ainsi, en 1880, Rudyard Kipling (écrivain britannique né en Inde) écrivit à propos d’une femme qui se plaignait qu’être embrassée par un homme qui n’avait pas rasé sa moustache, c’était comme manger un œuf sans sel.

 

Pendant les guerres napoléoniennes, quelques officiers britanniques avaient commencé à imiter leurs homologues français qui eux-mêmes tenaient des Espagnols qu’un homme qui a des couilles a aussi une moustache. En Inde, les Britanniques se rendirent compte que ça n’amusait pas du tout leurs sepoys (soldat indien servant dans une armée occidentale) que leurs chefs anglais ne portent pas de moustache ; pour eux, la moustache était un signe de virilité.

 

Les soldats commencèrent à porter la moustache dans les années 1830 mais ça a pris du temps avant que les officiers s’y mettent. En 1854, la moustache fut rendue obligatoire pour les troupes européennes dans l’unité de l’armée de Bombay et fut adoptée avec enthousiasme partout ailleurs. Peut-être que la taille des moustaches des officiers britanniques poussa proportionnellement à l’expansion de l’Empire Britannique… Quoi qu’il en soit, la moustache devint un symbole du règne et de la supériorité britanniques en Inde et les « soumis » de l’Empire se virent interdits de porter des moustaches « classes ». Cette règle (de la moustache obligatoire dans l’armée britannique) fut abolie le 6 octobre 1916 : les nouvelles recrues étaient si jeunes que certaines n’avaient pas plus qu’un duvet…

 

Dans les années 1930, le Mouvement Swadeshi du Mahatma Gandhi contre les Britanniques préconisait aux Indiens de porter la barbe histoire de cesser l’importation des rasoirs et de leurs lames.

 

Record.

Evidemment, le record de la moustache la plus longue appartient à un Indien: Bajansinh Juwansinh Gurjar. Il ne l’a pas coupée depuis 22 ans et elle mesurait 3 mètres 75 en 2004. Impossible de décrire l’odeur…

 

Badamsinh Juwansinh Gurjar.jpg

 

Sources : http://www.americanmustacheinstitute.org/MustacheHistory.aspx ; http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/7806039.stm; http://news.rediff.com/interview/2009/jun/05/slide-show-1-india-is-respectful-of-its-history.htm; http://www.telegraph.co.uk/news/features/3634260/How-the-moustache-went-the-way-of-the-British-Empire.html

vendredi, 30 octobre 2009

Et pourquoi pas des émeus??

Je ne crois pas avoir eu le temps d’écrire dessus. Alors voici un article du plus haut intérêt : les émeus du Maharashtra, auxquels nous avons rendu visite avec Bing en mai. 

 

Emeu farming_1.jpg
 
Emeu farming_2.jpg

Tout droit venu de la préhistoire, l’animal le plus chelou du monde a naturellement atterri en Inde…

Emeu farming_3.jpg
 Emeu farming_5.jpg
Emeu farming_6.jpg
 
Emeu farming_7.jpg
Emeu farming_8.jpg

"Pierre! On nous r'garde!!"

 

Alors, le truc bien avec l’émeu c’est que c’est résistant comme bestiole, ça s’adapte bien au climat indien…

Et l’autre truc bien c’est que tout est précieux dans l’émeu :

-          L’œuf se vend entre 600 et 1 000 Rs (entre 9 et 15€).

-          L’œuf gravé se vend entre 1 500 et 2 000 Rs (entre 14 et 32€),

-          La viande se vend entre 300 et 700 Rs le kilo (entre 4 et 10€) – et se trouve à HyperCity, un hypermarché à Mumbai. Si si !! Les Indiens trouvent que c’est une bonne alternative à la viande rouge… Sauf que c’est cher. Et que personne ne sait cuisiner ça. Du coup on a mis une étiquette avec une recette de cuisine sur la barquette d’émeu. Pas bête…

-          L’huile, qui vient d’un sac de graisse sur le dos de l’émeu, se vend à 1 700 Rs le litre (30€) ; elle est réputée pour ses vertus médicinales (anti-cholestérol et anti-inflammatoire).

-          Les os et les griffes sont utilisés pour fabriquer des objets divers et des bijoux.

-          La peau, surtout des jambes, est utilisée dans l’industrie du cuir.

 

Entre 2000 et 2007, 450 fermiers du Maharashtra se sont mis à l’élevage d’émeus et se partagent environ 10 000 oiseaux. Depuis l’ouverture de la première ferme d’élevage en 1996, les émeus se sont multipliés – on compte aujourd’hui 900 fermes, dans 14 Etats indiens.

 

Si vous savez pas quoi faire en Inde, pensez aux émeus !!

 

Source: http://www.indianexpress.com/news/maharashtra-catches-up-on-emu-farming/33893/; http://www.livemint.com/2007/09/09103334/Emu-farming-takes-off-in-India.html; http://business.outlookindia.com/printarticle.aspx?101371

mercredi, 28 octobre 2009

Dis-moi ce que t'as mangé, je te dirai ce qui va pas

Récemment, après une bonne grippe, je me réveillais avec mal à la gorge. Un truc bizarre. Genre la gorge enflée. Comme Emilie et moi partions le lendemain à Bastar et que mon collègue traînait une saloperie au bureau depuis quelques jours, je suis direct allée voir l’ORL. Et voici ses options pour trouver l’origine du mal :

-          Vous avez mangé épicé ?

-          Vous avez mangé un truc bizarre ?

-          Vous avez été à la piscine ?

Comme j’ai coché non partout, il a diagnostiqué soit une allergie, soit un truc viral. Dans tous les cas, il m’a soignée, et sans antibio !

 

Ca m’a rappelé mes boutons à Pune  http://www.indiansamourai.com/tag/Allergie : Le docteur voulait absolument que ce soit une allergie alimentaire…

 

Et pour le coup de la gorge, j’ai bien envie d’incriminer un bout de bœuf qui sentait pas bon mais je ne l’ai goûté que du bout des lèvres. Et puis c’est quoi ces histoires d’allergie ?? Je suis pas allergique moi !!

 

Alors pas de surprise quand je lis cet article en une du Times of India : 10 millions d’Indiens souffrent d’allergies alimentaires – soit 1% (http://timesofindia.indiatimes.com/10m-Indians-suffer-food-allergies/articleshow/5070340.cms ). M’étonne pas. Sauf que pour éviter de faire une bourde, je regarde les chiffres en France, je trouve que c’est 4% des adultes qui ont ce problème chez nous   ! 

(http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2000/mag1229/dossier/sa_3600_allergies_niv2.htm ) Donc soit je me tais, soit je me dis que « comment ils recensent quoi que ce soit de toute façon en Inde hein ?? ».

 

Moralité : il ne fait toujous pas très bon manger de la viande en Inde. C’est pas pour rien qu’ils sont végétariens en même temps…

07:26 Publié dans IncredIble India | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : inde, allergie |  Facebook | |