Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 06 décembre 2012

Boire et conduire

Je fais certes un peu n’importe quoi ces derniers temps, mais je ne fume toujours pas  et je ne conduis toujours pas après avoir bu, quelqu'un a dû me chanter des berceuses là-dessus quand j’étais bébé pour que ce soit à ce point imprimé dans mon cerveau.

Mais bon bref...

L'autre soir, une copine a essayé de me convaincre de prendre ma voiture un vendredi soir (si vous suivez, c’est le jour de notre soirée LIT) sous le prétexte que c’était pas très loin...".

Mes amies m'ont ensuite avoué être impressionnées par mon « self-control » parce que l'autre soir, j'ai arrêté après 2 verres de vin et je n’ai conduit qu’après avoir mangé et bu pas mal d’eau. Je leur ai filé un choc (de surprise tout du moins) quand je leur ai expliqué que je pourrais sans doute survivre à un accident, mais que j’aurais certainement beaucoup de mal à vivre avec la mort de quelqu'un d'autre sur la conscience...

Conséquemment, vendredi dernier j'ai pris un taxi. Et je suis tombée sur un jeune gars qui a voulu m’impressionner… Ce qui impliquait de conduire comme un malade, mettre la musique à fond, parler au téléphone, bref le grand jeu... On peut légitimement se demander qui est le plus dangereux au volant ? Lui ou moi bourrée ? Mmmmmh pas sûr...

Ca me rappelle cette fois où j'allais à l'aéroport. Le conducteur se démerda comme un chef dans la circulation mais une fois sur l’autoroute, ou la circulation était fluide, il pila net et me sortit de ma rêverie. Il s'était endormi... Et il s’endormit comme ça encore au moins 5 fois en l’espace de 10 minutes, comme si il avait un syndrome ou un truc comme ça. Et ça arrive tout le temps avec les taxis...

Pour en revenir à nos moutons de femmes bourrées au volant, j’ai trouvé cet article. Par exemple, à Chandigarh, en 2012, ils ont arrêté seulement 1 femme pour conduite en état d’ivresse pour 3 000 hommes. Perso que les femmes sortent et s’amusent un peu je trouve ca bien mais apparemment le Hindustan Times ne partage pas mon opinion. Une meuf gerbe et nous sombrons dans la dépravation la plus totale... Les hommes ne sont pas au bout de leur surprise dans ce pays !!

D'abord peu de femmes sont autorisées à sortir le soir toute seule, peu conduisent, peu boivent et de toute façon, elles ne peuvent être contrôlées que par des femmes flics qui elles non plus ne sortent pas la nuit ! Ce qui, entendons-nous, n’ai pas une raison pour boire et conduire. 

Pour terminer je voudrais citer l'article: « les flics demandent généralement aux conducteurs d’ouvrir leurs fenêtres puis tendent le cou pour renifler et voir si ça sent l’alcool, une pratique qu’ils trouvent difficiles à suivre lorsqu'il s'agit de conductrices. » Moi ça me fait trop marrer !

J’aimerais trop qu’un flic vienne me sniffer !!!

vendredi, 30 novembre 2012

Moment de solitude au bureau d'immatriculation

Quelques mois après avoir acheté une voiture, il faut aller chercher les plaques de « haute sécurité ».

Il semblait évident aux types de Hyundai que ce n’était pas eux qui fournissaient les plaques, et c’est à peine si ils m’auraient indiqué où aller… Enfin, ils se sont exécutés en se marrant comme des baleines…

Je pressentais déjà le pire…

 

J’ai compris pourquoi ils rigolaient comme ça en arrivant à l’endroit indiqué. J’ai apprécié qu’ils me donnent suffisamment d’informations pour que mon GPS se repère. Parce que la boutique des plaques est minuscule. On la reconnaît facilement parce qu’il doit y avoir vingt types qui s’accrochent aux deux mètres de grille en agitant des papiers…

IMG-20121101-00024.jpg

IMG-20121101-00023.jpg

J’ai tenté l’insertion parce que je n’ai peur de rien. Je me disais aussi que peut-être ils seraient sympas en voyant une étrangère. Que dalle. C’était chacun pour sa peau… Enfin, j’ai réussi à capter le regard de l’employé qui m’a fait entrer dans le Saint des saints, a pris mon papier et m’a indiqué d’aller attendre dans ma voiture.

 

J’ai patienté. Et puis quand ils sont arrivés pour me changer mes plaques, j’ai décidé d’aller regarder. Un gros type est venu me parler, un peu trop fort, un peu trop vite. J’ai fini par comprendre qu’il voulait que j’aille prendre mon sac à main sur le siège passager. Avec la fenêtre ouverte, c’était facile à embarquer !

 

De toute façon je suis allée me remettre à l’abri dans l’habitacle parce que cinq mecs commençaient à se battre devant ma voiture, dieu seul sait pourquoi…

Mais mission accomplie !!

 

Au menu pour la suite : le truc de la pollution et le permis de conduire...

jeudi, 22 novembre 2012

Mes citations préférées sur l’Inde !

« L’Inde c’est comme l’Hotel California. Tu peux quitter l’hôtel quand tu veux mais tu ne peux jamais partir. »Holy Cow! An Indian adventure, Sarah MaccDonald

 

« L’Inde est comme une vague : résiste-lui et elle te renversera, mais plonge et tu la traverseras. »

The Best Exotic Marigold Hotel

 

« Pensez-vous que quoi que ce soit puisse nous préparer aux Indes ? C’est comme un oignon géant. Chaque peau qui se détache laisse apparaitre de nouveaux éléments auxquels nous ne connaissons rien. »

La fiancée de Bombay, Julia Gregson

08:00 Publié dans IncredIble India | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : inde, citations |  Facebook | |