Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 10 mars 2012

Tu sais que tu habites depuis trop longtemps en Inde quand...

... Tu décides d'aller toute seule dans le quartier des magasins de meuble et...   

... Tu te fais déposer à la station de métro en moto par un collègue. Il est 18h. Le métro est bien plein mais tu es dans le wagon des femmes.   

En revanche les changements sont moins marrants. Que se passe-t-il quand tu veux descendre d'un train bonde et que le connard entre les 2 portes refuse de bouger ?? Et ben tu voles, transporter par les autres. Un concert de hard c'est du pipi de chat à coté.   

Tu arrives 1 heure plus tard à Kirti Nagar. Tu prends ton cycle-rickshaw (avec le mec qui pédale).
Tu visites plusieurs magasins et finis par sélectionner un lit. Qu'il va falloir faire faire parce que tu n'as pas un matelas indien - tellement large qu'il te faudrait limite un fax pour communiquer avec ton partenaire...   

Et la. Il est 19h45. Tout ferme ! Non mais attends c'est quoi cette ville ?? A Mumbai tu fais ton shopping jusqu'a 21h30 facile !!   
La tu commences a moins rigoler. C'est la zone. Y a que des mecs. Et des camions. Il fait nuit noire (à part quelques feux de camp). Tu te plantes (confonds « subway » avec « métro » - en fait c’est une espèce de tunnel routier) et traverses la zone dans un sens, puis dans un autre.   
Tu finis par trouver le métro. Tu fais le trajet en sens inverse. Tu refais surface. Tu es crevée (tu marches depuis 4 heures). Tu es transie (Il fait 5 degrés). Un rickshaw s'arrête, cette bonne âme...   

Et qu'est-ce que tu fais?? La marchande de tapis!! Non pas 30 roupies, 20 roupies. Et tu ne lâches pas l'affaire. Pour 15 centimes d'euros.   
D'aucuns argueront que c'est une question de principe. Mais dans ces circonstances, tu te détestes !! C’est quand même ridicule…   

Pour finir j'ai cédé à 25 roupies. Mais au vu de la distance réellement parcourue je lui ai file 20 roupies et me suis barrée !!

samedi, 04 février 2012

Baille baille Mumbai

Ca y est, c’est officiel, j’ai quitté Mumbai… Une page qui se tourne… Et une nouvelle vie qui commence à… Delhi !

Mon chat a pris l’avion comme un grand, mes cartons sont arrivés dans les temps et c’est parti !

Pas de regrets, ni même de tristesse : j’ai vraiment bien profité de cette ville ces trois dernières années, fais tout ce que je voulais y faire (boire des verres au bord de la mer, m’enfoncer dans l’eau pendant le festival de Ganapati, marcher sous la pluie de mousson, visiter le bidon-ville de Dharavi, tourner dans des pubs, m’initier au yoga, abandonner le yoga, prendre des cours d’Hindi, aller dans des cinémas de quartier pour voir des films Bollywood, et autres joyeuses activités locales)…
Mes amis (pas nombreux mais très proches) me manqueront. Mais je rejoins mon Indien préféré !!

Je reste dans la même entreprise, et j’ajoute une activité qui s’annonce pleine de challenges ;)

J’ai bien été mise en garde contre Delhi et les Nord-Indiens (y a une guéguerre entre Mumbai et Delhi) mais pour l’instant tout se passe bien. Si ce n’est que j’ai froid !! Très froid…

Pour clore ce chapitre, une photo et quelques vidéos :

A Bandra, le mec peinard

inde,mumbai,delhi,déménagement

Un dernier verre à Juhu, sur fond de Michel Polnareff!

Vue du village de pêcheurs de Khar que je traversais tous les jours, avec en prime un mariage!

Un chauffeur de rickshaw qui chante son amour pour Jésus!


dimanche, 18 décembre 2011

La rencontre du jour…

 

L’autre jour, je marchais dans la rue, légère – et justement je me faisais la remarque que j’avais dû perdre du poids. C’est pas le genre de réflexion que je me fais tous les jours alors je m’en souviens !

Là-dessus, un type m’arrête. Genre beau gosse bollywoodien : jean moulant, biscottos, lunettes de soleil, boucles d’oreille etc. J’ai ma musique à fond dans les oreilles, j’aurais une excuse pour l’ignorer mais je décide de m’amuser un peu et voir ce qu’il veut.

Il me tend sa carte. Il est prof de power yoga dans un club de gym juste à côté, le club des stars. Et sa carte stipule d’ailleurs qu’il entraîne des célèb. Il me demande si je sors, si je « montre ma face » ?? Ben non. Il me dit que c’est bien, si je veux faire du power yoga je n’ai qu’à l’appeler, il me filera 3-4 leçons gratuites. Et il ajoute « c’est bien pour perdre du poids ». Attah attah attah, tu me la refais là ? Tu insinues que j’ai besoin de perdre du poids ?? « Ah bah oui bien sûr. »

……………

Bon mon pote, tu la reprends ta carte hein, et tu dégages.

Merci.

 

C’est pas mieux qu’une cliente qui arrive à un meeting deux jours plus tôt. Bonjour. Tu vas bien ? T’as grossi non ?

 ………….