Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 04 avril 2020

Le coronavirus vu par une Française en Inde - 4 avril 2020

4 avril - Vishnou à la rescousse !

  • Nombre de cas en France : 68 605 (7 532 morts)
    • Jour de confinement : 18
  • Nombre de cas en Inde : 2 902 (68 morts) 
    • Jour de confinement à Gurgaon : 13 / National : 11

Hier, le Premier Ministre indien a fait une nouvelle déclaration. Une grande déclaration ! Les Indiens sont invités, dimanche 5 à 21 heures, à éteindre les lumières et allumer des bougies pendant 9 minutes, tout en restant chez eux et respectant la distanciation sociale. “When the nation is fighting such a huge battle, one should from time to time keep experiencing this collective superpower manifesting itself in the form of the people. This experience boosts our morale, gives us direction and clarity, a common aim as well as the energy to pursue the same.” (« Alors que la nation mène une telle bataille, il faut de temps en temps continuer à faire l’expérience de cette superpuissance collective qui se manifeste sous la forme du peuple. Cette expérience renforce notre moral, nous donne direction et clarté, un objectif commun ainsi que l’énergie nécessaire pour le poursuivre. »

Les blagues vont bon train sur tweeter même si c’est par ailleurs interdit de faire circuler quoi que ce soit de faux ou susceptible de créer  sur le coronavirus sous peine de prison (source).

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,bidonvilles,Modi,bougies,Diwali,Ramayan,Ramayana

Modi, véritable fan de l'effet de surprise, a déclaré le confinement national à 20 heures, effectif à minuit. Mais il prévient 3 jours à l’avance pour les bougies. Après le rendez-vous au balcon pour taper dans des casseroles du 22 mars, les bougies du 5 avril, certains font des prédictions pour la prochaine annonce de Modi (les rangolis sont des dessins faits en poudre colorée (de riz, de farine, de calcaire etc. devant les portes pour protéger les maisons et les rendre plus belles) :

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,bidonvilles,modi,bougies,diwali,ramayan,ramayana

Pourquoi 9 minutes ?

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,bidonvilles,modi,bougies,diwali,ramayan,ramayana

Je suis sûre que c'est un fake, faut pas croire tout ce qu’on raconte, même si mon Indien préféré s'est laissé prendre. Par ailleurs, d’autres avertissements circulent : attention au massacre si les gens allument des bougies avec du gel sur les mains !

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,bidonvilles,Modi,bougies,Diwali,Ramayan,Ramayana

Blague à part, que font les Indiens quand ils sont confinés ? Ils se payent un solide retour aux sources, en demandant à la télé nationale de rediffuser les épisodes de Ramayan, réalisés en 1987. Le Râmâyana commence par la plainte de la Terre dévastée – tiens tiens, ça te rappelle rien ?? – qui, sous la forme d’une vache (Prithvi), s’adresse à Vishnou et le met en face de sa responsabilité. Vishnou va alors descendre sur Terre, sous la forme du prince Rama (son septième avatar), et vivre une véritable épopée, notamment après l’enlèvement de sa femme Sita par un démon sri-lankais. Voici l’épisode 1 avec sous-titres anglais :

Quand les temps sont durs, on se tourne vers les dieux, et on allume des bougies – ce qui, d’ailleurs, est fait chaque année lors du festival de Diwali, pour célébrer le retour de Rama vainqueur, la victoire spirituelle de la lumière sur l’obscurité, et la suprématie du bien sur le mal. La boucle est bouclée, Modi a entendu le peuple – ils seraient 170 millions à regarder Ramayana matin et soir depuis le début de la rediffusion sous la demande populaire – et leur offre un festival de lumière un peu en avance.

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,bidonvilles,modi,bougies,diwali,ramayan,ramayana

Que Vishnou soit avec les Indiens et moi !

inde,corona,coronavirus,virus,covid,épidémie,bidonvilles,modi,bougies,diwali,ramayan,ramayana

Corona, coronavirus, virus, covid, covid-19, Inde

Écrire un commentaire