Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 26 mars 2008

Movies

A l'affiche au ciné ces jours-ci, Paris de Cédric Klapisch, un film à ne pas voir en Inde quand on est déjà un peu nostalgique ;) Un très bon film quand même...

 

Et Darjeeling Limited, de Wes Anderson. Je vais y aller et je vous dirai si c'est le film à ne pas voir en France quand on est déjà un peu nostalgique ;)


A bord du Darjeeling Limited
Uploaded by cineparadiso

10:35 Publié dans N'imp | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : darjeeling limited, paris, film |  Facebook | |

mardi, 25 mars 2008

Passage en France

Retour en Inde le 3 avril, jusqu'au 10 décembre...

Pas besoin d’attendre que le chauffe-eau aie chauffé l’eau (comme son nom l’indique), suivi de pas de frustration quand le chauffe-eau est presque vide, que l’eau devient tiède et qu’on sent qu’elle va être froide d’ici cinq secondes mais qu’on veut quand même rester dans la douche…

Pas de coupure d’électricité. Le chauffage. Le réveil avec le bord du lit trop froid et c’est trop bon de s’enrouler dans la couette.

Les gens qui font la gueule dans le métro le matin – et moi aussi, parce que c’est physique, à 7h30 du matin, j’ai la tête dans le c… (comme tout le monde j’imagine).

Je ne dirai pas « les rues vides » parce que, pas comme tout le monde, je trouve les rues « normales » ici, et plutôt bondées là-bas…

Obligée de mettre beaucoup de sel, pour donner un peu de goût ; si c’est pas triste !

Revoir des têtes qu’on n’a pas vues depuis 8 mois et qu’on ne reverra que dans 8 mois, alors tout reste un peu superficiel en fin de compte… Mais c’est bon quand même, de voir que les gens qu’on n’oublie pas ne nous oublient pas non plus…

Faire des courses, ramener les essentiels qui manquent là-bas : tire-bouchon, purée Mousseline, grenadine Teisseire, graines de persil (ça c’est pas pour moi, évidemment !), canne à pêche, livres dans la langue de Molière (avec ça on atteint vite la limitation des 20 kilos), quelques films aussi…

Des visites chez le médecin, à la sécurité sociale, aux impôts, à la banque. Qu’il est bon de vivre loin de ses responsabilités !

Marre de ces c… qui me demandent si je travaille « à l’indienne » sous prétexte que mon siège s’incline de 5 degrés et que j’ai un pull orange. C’est quoi ces préjugés de merde ??

Mais surtout, la NEIGEEEEUH !!!

444450435.JPG

samedi, 15 mars 2008

Indian Samourai à la ferme

Avant de rentrer en France, je suis allée faire un tour dans le Tamil Nadu, près de la station de montagne Ooty. Nous avons voulu aller faire un tour sur un lac; j'ai bataillé pour convaincre Shiv de ne prendre ni le pédalo ni le bateau moteur mais le... rameur! Sauf que en Inde, sur le rameur, interdiction de ramer sur le rameur!! Il y a un Indien pour ça! Top romantique... mais ça crée de l'emploi j'imagine.

Ensuite, séjour en ferme moderne ! Un paysage comme on en n’attend pas en Inde, à 20 km du moindre village. Mais comme tout ce qui vient de l’Occident, l’Inde a avalé, digéré et régurgité le concept de la ferme pour en faire un endroit où : y a de bons gros lapins, mais on ne les mange pas (si vous êtes comme moi et que vous vous demandez « mais alors pourquoi élever des lapins ? » Ben pour le show pardi !) ; y a des poulets, mais on ne les mange pas (là je comprends moins la logique parce qu’ils servent du poulet à table, mais là encore, les poulets, c’est pour le show !) ; y a des légumes qui poussent partout, mais la salade ne figure pas au menu (et pourtant, que la laitue est bonne quand on finit par se faire comprendre et se la faire servir !) ; y a des chevaux, mais on ne les monte pas sans un type pour tenir la bride : explication : ce sont des chevaux de course, ils sont intenables ! Les balades restent sympas et j’ai réussi à squatter un cheval pendant dix minutes…

Nous nous sommes finalement pas mal rabattus sur la pêche (avec un bout de bambou) et y avons passé de nombreuses heures ;)

Il n’y avait qu’un couple avec nous dans la ferme, jeunes mariés qui ne se connaissent pas, ne s’adressent pas la parole pendant le dîner et ne fait aucune activité ! Total, nous avons investi sans complexe le « saloon », avec notre musique à fond, en jouant au Uno auprès du feu…

Un endroit hors du temps, magique…

784212714.jpg 

01:50 Publié dans Virées en... Inde! | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ferme, ooty |  Facebook | |