Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 avril 2012

Les Visiteurs revisités

Gros flashback chaque fois que je suis sur une deux-voies en Inde et que je vois passer un type à cheval qui se ballade, l'air de rien, au beau milieu d'une circulation incroyable :

 Alors évidemment un cheval ce n’est pas tellement plus surprenant qu’une vache, une carriole tirée par des buffles, des chameaux… D’autant que ce sont les chevaux de mariage, ce n’est pas comme si des gens circulaient vraiment à cheval.

 Mais ça me rappelle invariablement cette scène des visiteurs :

 L’Inde, un peu de moyen-âge au 21ème siècle, c’est quand même assez vrai nan ?

mercredi, 23 décembre 2009

Conduire en Inde

A tous ceux qui croient qu’ils peuvent apprendre aux Indiens à conduire – il y en a, si si – je conseille de commencer à prendre en compte certains paramètres. A commencer par l’absence d’un code de la route. Ou l’absurdité de certaines règles.

 

J’ai par exemple un ami qui s’es fait recaler pour avoir :

1. Fermé sa fenêtre parce que la clim était en route

2. Avoir mis son clignotant pour tourner à gauche

3. Avoir tourné à gauche

L’erreur ?? Le malheureux n’avait pas ouvert sa fenêtre pour sortir le bras et indiqué par un geste explicite qu’il tournait à gauche…

 

Et pour finir, un paramètre important : la diversité des véhicules. Illustration :

 

DSC00719.JPG

 

 

 

lundi, 22 juin 2009

Blague indienne: la circulation

Voyager sur les routes indiennes est un mélange quasi hallucinatoire de bruit, spectacle et expérience. C’est souvent un spectacle déchirant, parfois hilarant, généralement exaltant, toujours inoubliable – et quand on est sur ces routes, extrêmement dangereux.

 

La plupart des usagers de la route indiens observent une version de Code de la Route basé sur un texte sanscrit. En voici les 12 articles.

 

Article 1 : La présomption de mortalité est exigée de tous les usagers de la route.

 

Article 2 : La circulation indienne, comme la société indienne, est structurées selon un système de castes strict. Par ordre de priorité ça donne : les vaches, les éléphants, les poids lours, les bus, les voitures officielles, les chameaux, les poids légers, les buffles, les jeeps, les charrettes à bœufs, les voitures privées, les motos, les scooters, les auto-rickshaws (touktouk à moteur), les cochons, les rickshaws à pédale, les chèvres, les vélos (qui transportent des marchandises), les charrettes à bras, les vélos (qui transportent des passagers), les chiens, les piétons.


Article 3 : Tous les véhicules à roue devrait être conduits selon la maxime : « ralentir c’est vaciller, freiner c’est échouer, s’arrêter c’est la défaite ».

 

Article 4 : L’usage du klaxon (également connu comme une amulette sonore) ;

§          Pour les voitures :

1.        Petits coups (urgent) indiquent la suprématie, autrement dit pour faire dégager les chiens, les rickshaws et les piétons.

2.        Longs coups (désespéré) trahisse une supplication pour le camion : « Je vais trop vite pour m’arrêter, donc à moins que tu ralentisses, nous allons tous les deux mourir ». Dans certains cas extrêmes, ça peut être accompagné d’appels de phare (frénétiques).

3.        Un seul coup (décontracté) signifie : « J’ai vu quelqu’un parmi le milliard d’Indiens que je reconnais. », « Il y a un oiseau sur la route (lequel, vu ma vitesse, pourrait passer à travers le pare-brise. » ou « Je n’ai pas klaxonné depuis plusieurs minutes. ».

 

§          Pour les camions et les bus : tous les klaxons ont la même signification : « J’ai un poids total d’à peu près 12,5 tonnes et je n’ai pas l’intention de m’arrêter, même si je pouvais. »

 

Article 5 : Toutes les manœuvres, utilisation du klaxon et des actions évasives devraient être évités jusqu’au dernier moment possible.

 

Article 6 : En cas d’absence de ceintures, les occupants de la voiture devraient porter des guirlandes de fleurs. Ces dernières devraient être attachées tout le temps.

 

Article 7 : Droits de passage : les voitures entrant sur une route depuis la gauche ont priorité. Les voitures entrant depuis la droite aussi. Et aussi les voitures du milieu.

 

Article 8 : Discipline des voies : tous les véhicules indiens, à tout moment, et sans tenir compte de la direction, devraient rester au milieu de la route.

 

Article 9 : Ronds-points : l’Inde n’a pas de rond-point. Les îles de circulation apparentes au milieu des croisements n’ont pas de fonction dans le management de la circulation. Toute autre impression devrait être ignorée.

 

Article 10 : Dépasser est obligatoire. Tout véhicule en mouvement doit dépasser tout autre véhicule en mouvement, et peu importe si il vient juste de vous dépasser. On ne devrait dépasser que lorsque les conditions s’y prêtent comme : quand un véhicule arrive en face, les virages sans visibilité, les croisements, au milieu des villages/centres villes. Pas plus de 10 cm devraient être autorisés entre votre véhicule et celui que vous vous apprêtez à dépasser. 5 cm si c’est des vélos ou des piétons.

 

Article 11 : Le Nirvana peut être obtenu dans une collision frontale.

 

Article 12 : Marche arrière : ne s’applique plus puisqu’aucun véhicule en Inde ne possède la marche arrière.

14:54 Publié dans N'imp | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : inde, circulation, règles |  Facebook | |