Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 novembre 2015

De l'art de ne rien faire...

inde,sogyal rinpoche,paresse activeSi, comme moi, vous vous êtes demandé bien souvent comment des milliers de gens (en Inde par exemple) faisaient pour passer la journée assis (ou plutôt accroupis) sur le bord de la route sans rien faire, sans mourir d'ennui, voici un point de vue intéressant (celui d'un pote du Dalaï-lama, Sogyal Rinpoche dans Glimpse by glimpse).

En gros il explique - bon il est un peu critique des Occidentaux le gars - qu'il existe un concept qui s'appelle 'paresse active' qui est différente en Occident et en Orient. En Orient, il s'agit de ne rien faire : lézarder au soleil, boire du thé et papoter avec n'importe qui, en faisant au mieux pour éviter toute forme de travail. En Occident, au contraire, on remplirait notre journée d'un maximum d'activités, pour éviter de se confronter aux vrais problèmes. "On se dit qu'on veut passer du temps à réfléchir à ce qui est vraiment important, mais on n'a - ne trouve - jamais le temps".

A bon entendeur... Merci de ne plus me regarder comme une feignasse finie quand je mets 5 minutes avant de trouver la réponse à "qu'est-ce que tu as fait de ton week-end?". J'étais très occupée à passer du temps sur les choses importantes de la vie ;-)

Art of doing nothing.jpg

lundi, 24 novembre 2014

Pourquoi les Indiens demandent « What is your ‘good name’ » ?

* « Quand un Indien te rencontre pour la première fois, il n’est pas rare qu’il te demande ton « good name ». C’est peut-être une manière de rendre la première interaction plus polie et formelle, ou ça vient d’une traduction littérale de la question en hindi "Aapka shubh naam kya hai?" (‘shubh’ signifiant bon, de bon augure). Ou bien d’une dérivation de la coutume bengale de donner à chacun a « shubh naam » (nom « officiel ») et un « daak naam » (surnom (une coutume ultra développée en Inde)). »  

Source: http://www.samosapedia.com/e/good_name

-       I asked Sujatha's cousin from the U.S what his good name was and he burst out laughing. Sujatha said that his good name was Rahul and his bad name was Bala.

-       That must have made you mad.

-       It certainly did. Anyway, what was wrong with the question I had asked?

-       You see, native speakers of English don't say, “What's your good name?”. They ask you for your ‘name’, not your ‘good name’. By the way, do you have a ‘bad name’?

-       No, I don't! You mean it's wrong to say, “What's your good name?”.

-       It's quite common within India. But native speakers of English don't use it.

-       Then why do we say it?

-       I think it's the mother tongue influence. I have a feeling that “What's your good name?” is actually a translation of how the question is asked in Hindi. Of course, there may be other Indian languages which ask you for your ‘good name’ as well.*'

-       That's interesting. But do you mean to say that native speakers of English never use the expression ‘good name’?

-       Of course, they do. But they don't use it when they want to know your name. The expression ‘good name’ is used to refer to one's ‘reputation’. For example, if someone says “You have ruined the good name of the family”, it means...

-       ...it means you have ruined the family's reputation.

-       Yes, you have brought shame on the family, and what not!

-       Tell me, while we are on the subject of ‘good name’, is it wrong to say ‘good self'’?

-       Good self! I thought there was only one ‘Self’ for everyone to try to realise! I didn't know there was a good self and a bad self!

-       What are you talking about?

-       Just a little philosophy. But never mind. Native speakers of English seldom use ‘good self’. It is considered rather old fashioned. If at all used, it is used in highly formal contexts. Usually in writing.

-       I see. When writing to my uncle or my cousin, I shouldn't use ‘good self’?

-       I wouldn't. Why use good self at all? Just say ‘you’.

Source : http://www.thehindu.com/2000/02/29/stories/13290675.htm

vendredi, 14 novembre 2014

Pourquoi en Inde les gens mangent à même le sol ?

En France au Moyen-Age :

Inde,pourquoi,manger au sol

En Inde au 21eme siècle :

Inde,pourquoi,manger au sol

Evidemment il y a une explication rationnelle à la plupart des comportements, habitudes.

D’abord, en Inde, je passe personnellement pas mal de temps sur le sol où il fait plus frais.

 

En ce qui concerne les repas, voici une raison : 

« Cette tradition va plus loin que de s’assoir sur le sol et manger puisqu’il s’agit d’abord de s’assoir dans la position ‘Sukhasan’ puis de manger. Sukhasan est la position habituellement utilisée dans le Yoga (c’est un asana ou posture de yoga). Lorsque vous êtes assis sur le sol, vous vous asseyez généralement avec les jambes croisées – en sukhasana ou un demi padmasana (demi-lotus), qui sont des poses apportant instantanément un sentiment de calme et aidant à la digestion : cette position est censée envoyer des signaux à votre cerveau pour préparer l'estomac à la digestion. » 

 

NB: Il a été porté à mon attention que le message ci-dessus explique la position du lotus mais pas le fait d'être par-terre. M'est avis que 1. Il est plus facile de faire la position du lotus au sol que sur une chaise, 2. Les Indiens vivant souvent très nombreux dans peu de pièces, il est plus pratique de ne pas avoir de table (ca prend moins de place et de toute facon on n'en a pas besoin quand on mange avec les doigts : d'une main on attrape l'assiette et la porte à hauteur de bouche (si besoin) et de l'autre on mange), 3. Il fait moins chaud par terre. Ce n'est que mon avis...

 

Source : 20 incroyables explications scientifiques des traditions hindoues : http://desinema.com/hindu-traditions-scientific-reasons/