Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 28 septembre 2015

Ganapati, des fanfares... éléphantesques!

Ça faisait 9 ans que j’en prenais plein la vue avec le festival de Ganesh (voir précédentes notes) ; maintenant j’en prends surtout plein les oreilles !

Voici typiquement le spectacle musical pour rentrer chez moi, et j’ai d’ailleurs le même une fois chez moi, l’insonorisation n’étant pas le point fort des appartements indiens.

Chaque année c’est des millions d’idoles de Ganesh, le dieu à tête d’éléphant, qui sont mises à la mer, emportant avec lui les pêchés des pauvres mortels. Lesquels dépensent des fortunes (oui oui même les pauvres. Surtout les pauvres en fait.) pour avoir le plus beau Ganesh du quartier. Et pour le faire savoir – et le plus sûr moyen étant d’investir dans une sono fantastique et de jouer de la techno à FOND.

En plus de choquer les oreilles, le festival me fait un peu mal au cœur, personnellement. Une catastrophe écologique, ces tonnes de plâtre de Paris (qui ne se dissout pas du tout en 24 heures, contrairement à de l’argile (source)) et peinturlurées de produits toxiques balancées à la mer chaque année…

Mais soyons positifs ! Il y a des initiatives sympas, porteuses d'espoir. L’immersion dans des bassins au lieu de la rivière. La statue en chocolat immergée dans du lait et distribuée aux pauvres. Le Ganesh fabriqué en bouffe pour poissons avec des colorants naturels à base d’épices. Alors évidemment ça pose des problèmes métaphysiques, et les experts religieux débattent du devenir des Ganesh une fois immergés. Finir dans une décharge ou dans le bide de poissons ou de petits miséreux, est-ce bien religieusement correct ? Je n’ai évidemment aucune expertise théologique mais finir en déchet rejeté par la mer c’est pas franchement plus glamour !

Sources:http://indianexpress.com/article/cities/pune/pune-all-fiv...; http://www.sakaaltimes.com/NewsDetails.aspx?NewsId=569081... ; http://www.storypick.com/ganesh-idols/; http://www.dnaindia.com/mumbai/report-chocolate-ganesh-creates-a-buzz-on-social-media-2126669

lundi, 07 septembre 2015

La version indienne (et hindoue) de la sirène

 Inde,Kamadhenu,religion,vache,vache sacrée,mère des vaches

Inde,Kamadhenu,religion,vache,vache sacrée,mère des vaches

 A Chennai, panneau pour un magasin de meubles…

 Il s’agit de Kamadhenu, la ‘Mère des vaches’ ou la ‘vache de tous les désires’ (une espèce de génie d’Aladin), en général représentée par une vache blanche ailée avec une tête et des seins de femme(Source).

 Plus sur la vache sacrée en Inde : ici

lundi, 31 août 2015

Une journée dans le Maharashtra

6h30, gare de Dadar, Mumbai

Inde,Maharashtra,voyage,Aurangabad,Dadar

 Quelque part en route, dans la campagne maharashtrienne 

inde,maharashtra,voyage,aurangabad,dada

7 heures plus tard, en gare d'Aurangabad 

inde,maharashtra,voyage,aurangabad,dada 

Boulot, boulot 

inde,maharashtra,voyage,aurangabad,dada 

22h, sur le tarmac de l'aéroport d'Aurangabad 

inde,maharashtra,voyage,aurangabad,dada